Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 21:09

Valais Giroud attaque Darbellay pour propos «diffamants»

L’encaveur estime que le conseiller d’État a violé le secret de fonction et propagé de fausses informations dans l'unique but de le rabaisser.

Christophe Darbellay lors d'une conférence de presse, en août 2017.

Christophe Darbellay lors d'une conférence de presse, en août 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dominique Giroud vient de déposer plainte contre Christophe Darbellay. D'après nos confrères de 20 Minutes, l'encaveur dénonce des propos du conseiller d'État PDC qui constituent selon lui une violation du secret de fonction ainsi qu'une diffamation.

Dans le viseur du plaignant: des propos remontant au 3 mai 2017, tenus lors d'un discours de Christophe Darbellay devant les députés PDC. Le ministre aurait «longuement parlé» de la situation du négociant et aurait dévoilé des informations confidentielles, dans l'unique but de «rabaisser» l'encaveur.

De son côté, Christophe Darbellay réfute en bloc les accusations de l’encaveur. Le conseiller d'État dit avoir «la conscience tranquille», estimant qu'il a simplement évoqué des faits «connus de tous». C’est déjà la deuxième fois que Dominique Giroud attaque Chrisophe Darbellay en justice. À l'époque, l'affaire avait été «classée sans suite».

Créé: 11.03.2019, 06h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.