Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:27

Suisse/Allemagne Le «grillage de la honte» en passe d’être supprimé

Une clôture installée entre Kreuzlingen (TG) et Constance (All), en raison de la crise du coronavirus, va être démontée au grand bonheur des frontaliers.

Le double grillage  n'avait pas empêché certains amis d'en jouer.

Le double grillage n'avait pas empêché certains amis d'en jouer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après des semaines de séparation, couples et proches transfrontaliers de Kreuzlingen (TG) et de Constance (D) pourront à nouveau se rencontrer. La Suisse et l'Allemagne ont décidé de démonter le «grillage de la honte» installé le long de la frontière, Covid-19 oblige.

Le démontage de la double haie grillagée a commencé vendredi soir, suite à la décision prise dans l'après-midi par vidéoconférence, indique la Chancellerie d'Etat thurgovienne.

Depuis la mi-mars, proches, amis et couples transfrontaliers s'y rencontraient pour passer du temps ensemble, séparés par les deux haies distantes de deux mètres. Les images déchirantes avaient fait le tour du monde.

Parc séparé en deux sur 350m

L'Allemagne avait fermé sa frontière le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus. Elle avait alors installé un premier grillage traversant le parc situé à cheval sur la frontière, au bord du lac de Constance.

Les autorités suisses avaient suivi le 3 avril avec un second grillage installé, afin de garantir une distance de deux mètres entre les personnes qui s'y rencontraient d'un côté et de l'autre de la frontière. Le double grillage avait été posé sur une longueur de 350 mètres.

Couples, parents, paysans

La suppression de cette séparation physique intervient quelques jours après que les maires de Kreuzlingen et de Constance en ont fait la demande aux autorités suisses et allemandes. Dès samedi, les restrictions de la circulation transfrontalière sont assouplies entre la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche.

Couples et parents vivant d'un côté et de l'autre des frontières concernées peuvent à nouveau se rencontrer. Cet assouplissement vaut aussi pour les personnes disposant d'un jardin familial ou de terres agricoles de l'autre côté de la frontière. (ats/nxp)

Créé: 15.05.2020, 19h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.