Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 09:50

Canton de Vaud Haro contre les déchets sauvages des autos

Sous l'intitulé «La nature te dit merci», une campagne vaudoise veut sensibiliser les automobilistes à ne pas jeter leurs déchets au bord des routes.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une canette jetée par la fenêtre peut polluer les sols pendant plusieurs centaines d'années. Un mégot lâché dans la nature peut lui polluer jusqu'à 500 litres d'eau, soit l'équivalent de 2,5 baignoires pleines. Face à ce constat, les organismes régionaux de gestion des déchets, soutenus par l'Etat de Vaud, lancent une campagne contre ces déchets sauvages.

Leurs répercussions économiques sont très importantes, écrivent-elles mardi. Chaque année, le nettoyage des autoroutes vaudoises, genevoises et fribourgeoises coûte 330'000 francs à la collectivité. Les employés en charge de l'entretien de ces mêmes autoroutes ramassent 302 tonnes de déchets sauvages.

Les automobilistes sont donc encouragés à conserver leurs déchets dans leur véhicule jusqu'à la prochaine poubelle. Des autocollants à apposer à l'arrière des véhicules rappelleront ce message et des ambassadeurs se tiendront sur des parkings pour informer les conducteurs.

(ats/nxp)

Créé: 04.06.2019, 16h53

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.