Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 20:57

Suisse La hausse des primes maladies sera moins salée

Le coût de l'assurance santé devrait augmenter moins fortement en 2019 (3%) que les années précédentes. Le principal facteur est un recul des coûts hospitaliers.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Petite lumière à l'horizon pour les assurés: les primes maladies devraient augmenter moins fortement en 2019 ( 3%) que les années précédentes. Le principal facteur est un recul des coûts hospitaliers.

En 2017, les prestations de l'assurance obligatoire de soin ont augmenté de 1,7% par personne, soit de 3788 à 3851 francs, a communiqué jeudi santésuisse. La moyenne pluriannuelle se situe à 3,2%.

Pour 2018, la faîtière des caisses-maladies s'attend à une croissance par assuré d'environ 3%. La majoration des primes pour les adultes devrait se situer dans ces valeurs. Elle s'élevait à 4% durant les dernières années.

Selon comparis.ch, les primes maladies de l'assurance de base pour 2019 devraient grimper d'environ 4%. Le comparateur en ligne invoquait mi-juin le volume consommé en termes de prestations médicales, plutôt que les prix, comme principale cause de cette progression.

Effet de transfert

Le secteur hospitalier stationnaire a contribué à la croissance modérée des coûts. Il enregistre un recul de 3,1% par assuré. Selon santé suisse, l'ajustement de la clé de répartition des cantons à 55% au minimum des coûts hospitaliers et une légère baisse des prix de base ont considérablement ralenti à la croissance des coûts.

Il ne s'agit toutefois pas de véritables économies, a expliqué la directrice de santésuisse, Verena Nold, à la radio alémanique SRF. «Il y a eu des transferts de coûts des payeurs de primes vers les cantons, donc les contribuables.»

Dans les domaines «hôpital ambulatoire» ( 4,1%) et «médecin ambulatoire» ( 2,6%) les coûts ont augmenté. Ce développement est aussi à mettre sur le compte de l'effet de transfert du stationnaire vers l'ambulatoire. Ce transfert est entièrement à la charge des payeurs de prime puisque les cantons ne participent pas aux coûts ambulatoires.

Les prix des médicaments ont augmenté de 5,7%. L'examen périodique des prix par l'Office fédéral de la santé publique, qui peut avoir un effet modérateur, n'a été repris que fin 2018. De plus, l'utilisation des génériques, censée tirer les prix vers le bas, demeure inférieure à la moyenne internationale, estime l'organisation.

Allégement pour les jeunes

Une bonne nouvelle se profile toutefois pour les familles en particulier. Suite à l'explosion des primes ces dernières années, le Parlement a décidé en 2017 de réduire les primes pour les jeunes adultes de 19 à 25 ans.

Pour cette catégorie d'âge, le versement dans la compensation des risques diminue. Les caisses maladies pourront offrir des rabais dès 2019. Les primes pourraient baisser de 100 francs par mois. (ats/nxp)

Créé: 12.07.2018, 16h41

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.