Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 03:07

News piquantes Histoire de fesses au Grand conseil fribourgeois

Des députés mis aux bancs du Parlement, des enfants en moins pour sauver la planète et des lézards au bout du fil: c'est l'actu décalée du jour.

Les sièges du parlement fribourgeois sont inconfortables et les ministres tournent le dos aux socialistes (c'est pas sympa)

Les sièges du parlement fribourgeois sont inconfortables et les ministres tournent le dos aux socialistes (c'est pas sympa) Image: Keystone/Lematin.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Hôtel cantonal fribourgeois va être rénové prochainement pour 19 millions de francs. Mais la salle du Grand Conseil qu'il abrite n'était pas prévue dans ces travaux, puisqu'elle a été rafraîchie il y a une vingtaine d'années. Sauf que les députés en ont visiblement plein le dos (surtout le bas) de leurs sièges, rapporte «La Liberté». «Ne serait-il pas possible de remplacer les bancs par des chaises ou des fauteuils?» a demandé le PDC Pierre Décrind (qui doit s'y connaître en matière d'écrin). La proposition d'un autre PDC d'allouer 100 000 francs pour un crédit d'études allant dans ce sens a donc été acceptée mardi par 85 voix contre 1 et 2 abstentions. Qui a voté contre? Un des rares qui a un bon siège? Ou un socialiste qui, dans la configuration actuelle, ne voit que le dos des ministres et qui n'a pas envie de voir leurs tronches? Avec un peu de cul, on saura qui c'est.

Michel Pralong


Remanie-toi un peu les fesses!

Les médias français étaient au taquet mardi, bombardant dès les premières heures matinales les réseaux sociaux de messages annonçant que le remaniement ministériel était imminent. Edouard Phillippe arrive à l'Elysée? Remaniement imminent. Edouard Philippe ressort de l'Elysée? Remaniement imminent. L'imminence a duré jusqu'à 21 heures, lorsque l'AFP a annoncé que le remaniement ne serait pas pour aujourd'hui. Et mercredi matin, la nouvelle est tombée: pas de remaniement avant vendredi. Cela doit être ce qu'on appelle de l'imminence grise. Mais tout cela a été fort bien résumé par Bernard Pivot.


Vert de rage

Franchement, on n’a pas d’avis sur la question. Par contre on vient de comprendre ce qui s’est passé pour Hulk.

Renaud Michiels


Soyons raisonnables, décédons

Pour économiser de l’énergie et donc sauver la planète on peut laver son linge à l’eau froide ou opter pour une bagnole hybride. Mais le top, c’est d’«avoir un enfant en moins»… L’Agence France Presse (AFP) se fait ramasser sur les réseaux sociaux pour avoir tweeté cette info et c’est bien fait.

«Nous ne faisons que relayer le résultat d’une étude publiée dans une revue scientifique de référence» s’est défendu l’AFP. Et ça empêche de réfléchir au message envoyé? Puisque le simple fait d’exister est mauvais pour la planète, l’AFP aurait pu développer sa logique. Et suggérer par exemple un vachicide: débarrassons-nous de ces sales bêtes qui ne cessent de roter et péter du méthane. L’AFP pourrait encore conseiller à ceux qui n’ont pas le cœur à se supprimer d’avoir au moins le bon goût de buter un voisin. Et décerner une médaille à Breivik, ce grand héros de l’écologie.

Renaud Michiels


Opération nez rouge

Filiale du Swatch Group, la boîte Comadur est présente au Locle, aux Brenets à La Chaux-de-Fonds et en Argovie, à Zurzach. Mais elle fera sa fête de fin d’année en France voisine, explique «Arcinfo». Ce qui choque des employés. «D’après nos informations, le lieu de résidence du Père Noël n’étant pas en Suisse mais plutôt en Europe du Nord, nous ne voyons pas de raison pourquoi une fête de fin d’année devrait nécessairement ou impérativement avoir lieu en Suisse», a ironisé un porte-parole du Swatch Group. Donc si on suit son raisonnement, ce qui n’est pas facile, une seule conclusion s’impose: la fête de Comadur doit se tenir «chez» le Père Noël, à Rovaniemi, en Finlande. Il paraît d’ailleurs qu’on y mange un excellent poronkäristys. Du ragoût de… renne.

Renaud Michiels


Allô, allô, répondit le gecko

Petit moment de panique la semaine dernière au Centre des mammifères marins d'Hawaï. Sa directrice, sortie manger à midi, a reçu un appel téléphonique du Centre, mais personne n'était au bout du fil. Neuf autres appels du même numéro ont suivi, tous silencieux. Craignant que quelque chose de grave soit en train de se passer au Centre, Claire Simeone y est vite retournée. Elle a constaté que d'autres personnes avaient été contactées par ce même téléphone interne. Après avoir repéré le bureau où se trouvait l'appareil, la directrice a découvert le coupable: un petit gecko qui, avec ses pattes, déclenchait les appels récents enregistrés dans l'historique. Qui va payer la facture? Pas de lézard, c'est le centre.

S'il s'entraîne un peu, la prochaine fois, il pourra envoyer des SMS. Claire Simeone via AP/Keystone

Michel Pralong


Bail bail le Conseil fédéral?

Ainsi donc, la conseillère d'Etat valaisanne Viola Amherd, possible remplaçante de Doris Leuthard au Conseil fédéral, pourrait être disqualifiée. En cause, un loyer pas du tout modéré qu'elle aurait touché indûment durant 8 ans avec sa sœur. Le locataire, la société énergétique Alpiq, aurait payé 2700 balles de trop par mois! Et aucune des parties ne s'en est rendu compte? La PDC a été condamnée à rembourser 250'000 francs mais elle a fait recours. Si la sentence devait être confirmée, elle aura autant de chance d'être élue à Berne qu'en jouant le siège à Alpiq et pic et colégram.

Michel Pralong

(Le Matin)

Créé: 10.10.2018, 16h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.