Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:47

Conseil fédéral Ignazio Cassis, seul candidat du PLR tessinois

Le conseiller national a été désigné par la présidence de la section tessinoise de son parti pour succéder à Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La présidence du PLR tessinois propose de lancer comme unique candidat le conseiller national et chef du groupe parlementaire Ignazio Cassis dans la course à la succession du conseiller fédéral Didier Burkhalter.

Ignazio Cassis, âgé de 56 ans, présente les qualités nécessaires pour être conseiller fédéral. C'est celui qui dispose des meilleures chances d'être élu, a relevé mardi devant les médias à Camorino (TI) le président des libéraux-radicaux tessinois Bixio Caprara. D'après lui, l'élu est «crédible, jouit d'une grande réputation et d'un réseau solide» sous la Coupole. Ne présenter qu'une seule candidature constitue le meilleur choix pour assurer un siège au Tessin. Lancer plusieurs candidats peut au contraire dénoter un signe de faiblesse.

Avec sa culture, son expérience au niveau régional, le Tessin, qui n'est plus représenté au Conseil fédéral depuis le retrait de Flavio Cotti (PDC) en 1999, possède des spécificités qui peuvent contribuer positivement à la politique suisse, a-t-il souligné. Et Bixio Caprara de remercier Laura Sadis et Christian Vitta, également candidats, mais qui n'étaient pas présents à la conférence de presse.

Suspense jusqu'au 20 septembre

Le ticket officiel sera présenté le 1er août. Ce même jour, le parti conviera ses membres à une assemblée extraordinaire; ceux-ci seront amenés à dire s'ils acceptent ou non le ticket unique proposé par la direction. Les délégués pourraient ainsi décider que plusieurs candidats entrent dans la course.

Les sections cantonales du PLR ont quant à elles jusqu'au 11 août pour présenter un candidat. Un comité de sélection examinera les propositions, mais c'est le groupe parlementaire qui choisira le 1er septembre le ticket officiel du parti. Il pourra désigner un, deux ou trois candidats. Les autres groupes parlementaires pourront les auditionner jusqu'au 19 septembre. L'Assemblée fédérale aura le dernier mot le 20 septembre.

Ignazio Cassis ne doit donc pas encore se voir pousser des ailes. Pour la gauche, il est aussi trop proche des assurances. Le médecin tessinois est à la tête de l'association des caisses maladie Curafutura. Fervent opposant à la Prévoyance vieillesse 2020, le Tessinois s'était attiré l'animosité de la gauche, du PDC et des Verts lors des débats au Parlement. (ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 11h20

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.