Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 05:46

Web Indiscipline et confinement: le cri du coeur d'une Morgienne

A la vue des nombreuses personnes venues se promener ce week-end sur les quais de Morges, comme si de rien n'était, une jeune femme s'est fendue sur Facebook et Instagram d'un message vidéo où elle manifeste son incompréhension.

Image: Instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Week-end + beau temps + chaleur: ce cocktail en d'autres temps réjouissant a eu raison de la prudence de certains Romands. Comme beaucoup le craignaient, certains espaces publics, forêts, lacs de montagne et bords du Léman ont été envahis par des citoyens souhaitant «prendre l'air» et «profiter du soleil» durant leurs jours de congé, après des jours de confinement. C'est compréhensible mais dangereux.

Ignorance ou naïveté?

Cette vigilance parfois relâchée face au danger toujours extrême que représente le coronavirus, a fait réagir une jeune Morgienne qui constatait depuis chez elle, dimanche, que les quais de la ville étaient pris d'assaut par de nombreuses personnes en quête de promenade, malgré les consignes délivrées par les autorités. Ignorance, naïveté? Sonia Mazza, par ailleurs animatrice chez Rouge FM, a bien conscience que la situation de confinement est pénible à vivre pour tout le monde. Et qu'heureusement beaucoup de Suisses respectent les normes de sécurités en vigueur.

(Video: Instagram/dr)

Pour autant, la jeune femme s'est fendue d'un cri du coeur en vidéo sur Facebook et Instagram où elle se demande si ceux qui viennent se promener en masse sur les quais (et y manger des glaces dans les échoppes ouvertes à cet endroit) ont bien conscience du danger qu'ils encourent. Et de celui qu'ils font courir aux autres: «Mon papa est âgé. Il a fermé son magasin et vit confiné dans un petit studio... Mais il voit passer sous sa fenêtre des tas de gens qui vont se promener sans faire attention aux règles de santé actuelles!», tonne Sonia Mazza.

«On est en guerre!»

«Mais c'est quoi qui vous échappe dans le truc de rester chez soi?!, lâche la jeune femme dans sa vidéo très partagée sur Facebook. Moi, franchement, je pète les plombs (...) Mais pourquoi vous sortez?» La jeune femme assure comprendre le besoin de prendre l'air. «Mais cela doit se faire autour de chez soi. Pas en groupe sur les quais, sans distance réelle de sécurité, rappelle-t-elle. On est en guerre contre ce virus. Vous sortez parce que vous ne le voyez pas... Mais si des bombes tombaient sur vous, vous sortiriez manger des glaces? Non, évidemment. Alors, c'est dans cet état d'esprit que l'on doit être si on veut voir le bout de cette pandémie!»

Vacances de Pâques redoutées

Sonia Mazza assure qu'elle veut être utile et simplement rappeler que la situation requiert le sérieux et la discipline de chacune et de chacun. «Si ma vidéo très spontanée pouvait juste rappeler ça, j'en serais heureuse», reconnaît-elle. A l'heure où un relâchement lors des vacances de Pâques qui s'annoncent ensoleillées peut être craint, ce cri du coeur est en effet le bienvenu.

Laurent Siebenmann

Créé: 06.04.2020, 11h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.