Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 11:26

Bilan 2012 Les infractions pénales en hausse dans le canton de Vaud

Les infractions au code pénal ont enregistré une hausse de 18,5% dans le canton de Vaud l'an dernier, a indiqué lundi la police. Dans le canton de Genève, le nombre d'infractions a par contre diminué de 9% en 2012.

(Image d'illustration)Les infractions à la loi sur les stupéfiants ont connu une progression de 17,6% dans le canton de Vaud.

(Image d'illustration)Les infractions à la loi sur les stupéfiants ont connu une progression de 17,6% dans le canton de Vaud. Image: Keystone

Galerie Photos

Les statistiques de la criminalité en Suisse depuis 1982

Les statistiques de la criminalité en Suisse depuis 1982 Si le nombre de cambriolages a largement diminué en 30 ans, les brigandages ont explosé alors que les homicides sont en hausse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La tendance s'inscrit dans un phénomène national de péjoration de la situation sécuritaire, selon la police.

L'augmentation est particulièrement visible dans le domaine des infractions contre le patrimoine, avec 18% de vols en plus, dont 21,7% par effraction. Les infractions à la loi sur les stupéfiants ont connu pour leur part une progression de 17,6%, explique la police vaudoise en présentant le bilan 2012 de la criminalité.

Baisse à Genève

Du côté du canton de Genève, le nombre d'infractions a diminué de 9% en 2012 par rapport à l'année record de 2011.

«Il s'agit d'une victoire d'étape dans une course encore longue», a déclaré le responsable du Département de la sécurité (DS). Sur le plan de la criminalité, la tendance est à la baisse, mais «nous n'avons pas encore retrouvé les niveaux de 2008, 2009 et 2010», a noté la cheffe de la police genevoise Monica Bonfanti.

L'an dernier, le nombre d'infractions au code pénal s'est élevé à 66'423 dans le canton de Genève, contre 72'821 en 2011. Le recul de la criminalité s'est aussi produit en Ville de Genève. Aujourd'hui, la cité de Calvin n'est plus la ville la plus criminogène de Suisse. Cette place est dorénavant occupée par Lausanne.

Moins de délinquance maghrébine

Préoccupation majeure de la population, les vols et les cambriolages ont baissé de 9% en 2012. Un résultat notamment dû aux campagnes de prévention et au durcissement affiché à Genève à l'encontre des criminels multirécidivistes d'origine maghrébine, qui font l'objet d'un harcèlement permanent des forces de l'ordre.

Aujourd'hui, une partie des délinquants maghrébins est en prison. «Ces gens parlent beaucoup entre-eux» et visiblement les petits malfrats qui voulaient venir à Genève sont allés ailleurs, a expliqué Monica Bonfanti. Le rapport coût-bénéfice est devenu moins favorable à Genève pour les petits criminels, a ajouté Pierre Maudet.

Le fait que la prison de Champ-Dollon soit plus que pleine ne freinera pas pour autant les ardeurs répressives des autorités. «Nous n'allons pas arrêter d'arrêter», a souligné Pierre Maudet. Selon le conseiller d'Etat, la capacité pénitentiaire ne dictera pas la politique criminelle à Genève.

Bandes venues de Roumanie

La police reste sur le qui-vive, malgré la diminution des délinquants maghrébins dans les rues. «Les Zizous ont été remplacés par un nouveau phénomène, celui des bandes de ressortissants roumains (pas des Roms) venues écumer les villes d'Europe», a noté le chef de la police judiciaire François Schmutz.

Bien que satisfait par la baisse de la criminalité dans le canton de Genève, Pierre Maudet demeure préoccupé par la situation. Selon le conseiller d'Etat, un espace criminel lémanique, voire romand, se développe. La progression de la criminalité ailleurs en Suisse semble en témoigner. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2013, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse