Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:25

Biodiversité Inquiétante disparition d'insectes en Suisse

Les scientifiques lancent un cri d'alarme pour la disparition de nombreux insectes qui sont indispensables à la biodiversité.

Selon une étude menée en Allemagne, la biomasse d'insectes a diminué de 76% au cours des trente dernières années.

Selon une étude menée en Allemagne, la biomasse d'insectes a diminué de 76% au cours des trente dernières années. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Environ 60% des 1143 espèces d'insectes étudiées en Suisse sont menacées d'extinction, préviennent les Académies suisses des sciences, qui y voient un constat «alarmant». Elles rappellent les «services irremplaçables» que fournissent les insectes.

Une étude à long terme menée en Allemagne a montré que la biomasse d'insectes y a diminué de 76% au cours des trente dernières années. Les conditions y sont comparables à celles du Plateau suisse, indiquent vendredi les Académies suisses des sciences.

Les pesticides, qui tuent les ravageurs comme les insectes bénéfiques, ne sont pas les seuls en cause. Les habitats pour les insectes comme les haies, les tas de pierres, les arbres isolés et le bois mort disparaissent progressivement. Dans les jardins privés et les espaces verts publics, leurs biotopes sont détruits par un entretien trop important.

Les conséquences sont dramatiques: moins il y a de pollinisateurs différents et plus la production de fruits et légumes - ainsi que de leurs semences - est faible. Comme moins de matière organique se décompose en raison du manque d'insectes, moins d'humus se forme et la fertilité des sols diminue. Par ailleurs, la lutte naturelle contre les parasites échoue également et ceux-ci se multiplient.

«Pour stopper la diminution des insectes et maintenir les risques associés aussi bas que possible, il est particulièrement important de s'attaquer dès maintenant aux causes connues de leur déclin», préviennent les Académies. (ats/nxp)

Créé: 12.04.2019, 17h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.