Mardi 26 mars 2019 | Dernière mise à jour 09:07

Jura Intempéries: les chasseurs se mouillent pour la nature

Au plus fort de la tempête, les nemrods jurassiens ont entretenu une haie sous la houlette d'un garde-faune.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chasseurs jurassiens ont l'obligation de consacrer une journée par an à l'entretien de la faune. Mais jeudi dernier à Pleigne (JU), au plus fort de la tempête, personne ne leur aurait reproché de battre en retraite.

Que nenni: occupés à tailler une haie de 350 mètres qui sert de relais aux lièvres et à bien d'autres animaux, en zone agricole, ils ont résisté au vent et à la pluie jusqu'à 16h30.

Ténacité saluée

Leur ténacité est saluée par un villageois écolo qui les a photographiés: «La mentalité de certains chasseurs n'est pas toujours en adéquation avec la population et leur comportement est souvent critiquable. Mais là, ils méritent tout notre respect pour leur activité en faveur du milieu naturel dans des conditions exécrables!», rapporte Gervais Marchand.

L'opération de jeudi s'est déroulée sous la direction du garde-faune auxiliaire Gérald Fueg. La haie entretenue date d'une vingtaine d'années. Elle a été plantée avec l'aide d'écoliers de la région pour faciliter la vie de la faune sauvage. La faciliter, ou la sauver? (Le Matin)

Créé: 15.03.2019, 19h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.