Mardi 19 septembre 2017 | Dernière mise à jour 18:58

Justice Isabelle Chevalley met «La Tuile» à terre

Injuriée par un mensuel satirique jurassien moult fois condamné, la candidate au Conseil d'Etat vaudois gagne un procès sur fond d'éoliennes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand l’agenda judiciaire télescope l’agenda politique, la conseillère nationale vert’libérale vaudoise Isabelle Chevalley fait quatre heures de train et deux heures d’audience à la Cour pénale de Porrentruy au lieu de batailler dans le terrain pour le second tour des élections cantonales vaudoises.

Critiqué, moquée, raillée, d’accord, mais injuriée, ça non!: «Je n’a jamais porté plainte, mais là, les bornes ont été dépassées: il s’agit de faire respecter les lois que je vote en tant que parlementaire», a asséné Isabelle Chevalley.

Au final, la plaignante a obtenu en deuxième instance la condamnation pour injures de Pierre-André Marchand, rédacteur en chef du mensuel satirique «La Tuile», coupable d’avoir grossièrement injurié la politicienne qui milite en faveur de l’énergie éolienne.

Le verdict a été revu à la baisse, 20 jours-amendes à 100 francs au lieu de 30, après les 270 jours-amendes écopés la semaine dernière, avec révocation d’un sursis antérieur. L’ambiance était électrique, avant la votation fédérale sur la loi sur l’énergie. «Quelques injures ne sont rien face à des tonnes de ferrailles», estimait Pierre-André Marchand, en accusant Isabelle Chevalley de vouloir «détruire nos horizons».

Riposte de la politicienne, par son avocat Olivier Vallat: «La promotion des éoliennes n’est pas un crime qui rend ses auteurs méprisables». Pour Pierre-André Marchand, l’addition s’élève à 12 599 francs, qui s’ajoute aux 66 665 francs infligé la semaine dernière par la justice jurassienne. Place maintenant à l’agenda politique... (Le Matin)

Créé: 19.05.2017, 16h44


Sondage

L'ONU est-elle indispensable pour résoudre les conflits dans le monde?




Publicité

Article audio

Le Matin Dimanche
Polémique: les fast-foods débarquent dans les écoles suisses. Un bon plan pour les étudiants fauchés? Et leur santé alors? Ecoutez l'article!

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.