Mercredi 21 août 2019 | Dernière mise à jour 00:34

Etude Les jeunes hommes sont plus friands d'emojis

Chez les hommes de moins de 17 ans, un mot sur cinq est remplacé par un emoji, alors que les jeunes femmes n'utilisent ces symboles que pour un mot sur douze.

Ce n'est que dans le groupe des personnes âgées de 35 à 49 ans que les femmes utilisent plus d'emojis que les hommes.

Ce n'est que dans le groupe des personnes âgées de 35 à 49 ans que les femmes utilisent plus d'emojis que les hommes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les jeunes hommes sont les plus grands adeptes des emojis en Suisse, selon une étude des universités de Neuchâtel, Berne et Zurich dont les résultats ont été publiés jeudi. Des linguistes ont examiné 617 conversations («chats»), pour un total de 5 millions de mots.

Chez les hommes de moins de 17 ans, un mot sur cinq est remplacé par un emoji, alors que les jeunes femmes n'utilisent ces symboles que pour un mot sur douze. Dirigée par Elisabeth Stark, de l'Université de Zurich, l'étude «What's up, Switzerland» porte sur l'utilisation des emojis et autres graphies non standard dans l'application WhatsApp. Après 17 ans, la fréquence des emojis diminue fortement chez les hommes - un pour 20 mots dans les classes d'âge 17-34 ans et 50-64 ans - bien qu'elle soit toujours supérieure à celle qui a été constatée chez les femmes.

Deux nouvelles enquêtes

Ce n'est que dans le groupe des personnes âgées de 35 à 49 ans que les femmes utilisent plus d'emojis que les hommes, lit-on jeudi dans un communiqué de l'Université de Neuchâtel: dans cette tranche d'âge, les femmes se fendent d'un emoji tous les 34 mots, alors que les hommes en insèrent un tous les 75 mots.

Dans le cadre du projet «What's up, Switzerland», les chercheurs des trois universités tentent de répondre à de nombreuses questions encore ouvertes. Ils invitent la population à participer à deux nouvelles enquêtes, l'une sur les emojis et l'autre sur l'orthographe. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2017, 15h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.