Mardi 26 mars 2019 | Dernière mise à jour 09:07

News piquantes Une jeunesse qui croit en ses grèves

Show devant, les jeunes sont dans la rue, les Verts aussi, d'autres sont à la rue ou dans de drôles de tenues: c'est l'actu décalée du jour.

Cette génération est tombée dans le panneau dès son plus jeune âge. Au moins, les slogans auront un futur.

Cette génération est tombée dans le panneau dès son plus jeune âge. Au moins, les slogans auront un futur. Image: Keystone/LeMatin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fois encore, des milliers de jeunes ont fait leur grand chaud dans les rues du monde. Cette grève climatique semble déjà porter ses fruits puisque, à Lausanne, il a fait moche durant toute la manif et il a fallu attendre que celle-ci se disperse pour que le soleil ose repointer le bout de ses rayons: bravo les jeunes, vous faites peur à notre astre brûlant! Félicitations aussi pour l'imagination débordante de vos slogans, même si on ne les pas tous compris. Par exemple celui-ci: «Des tétons, pas d'béton». On voit mal où veut en venir son auteur. C'est peut-être juste un obsédé. Soyez quand même pas trop chauds les jeunes, pensez à la planète. Michel Pralong


Sans ver(t)gogne

Les Verts sont évidemment ravis de la mobilisation des jeunes pour le climat. Mais pourquoi ceux de Lausanne ont-ils choisi de photographier et de poster sur les réseaux cette pancarte? Si c'est pas un appel à voter pour eux, ça! Il ne faut pas confondre recyclage et récupération. (MP)


Pas dans le coût

À l'inverse, il y en a un que cette mobilisation semble agacer. Le député PLR vaudois Alexandre Berthoud s'est fendu tout fiérot de ce tweet: «À l’heure où les manifestations pour le climat se déroulent je me suis permis de poser une question au Conseil d’Etat sur le coût d’une telle grève.» Voilà qui confirme qu'au PLR, on se soucie plus d'argent que d'écologie et que, quand on lui parle d'investissement sur l'avenir, Berthoud pense compte épargne. C'est évident, lui n'est pas concerné par la pancarte ci-dessus. (MP)


Topo, trop chaud

Pour promouvoir les sentiers pédestres suisses, Swisstopo (l'Office de la topographie) a balancé cet étrange tweet ce vendredi. «L'été arrive définitivement!» Ah bon? Dire cela un jour où il pleut et fait froid, c'est curieux. C'est soit une mauvaise traduction, soit une provocation le jour de la manif des jeunes pour le climat qui craignent justement un été éternel. On pourrait d'abord passer au printemps, non? Espérons que les cartes de Swisstopo sont plus précises que leurs prévisions météo. (MP)


Le melon façon PPDA

Le journaliste vedette de RMC et BFMTV, Jean-Jacques Bourdin, est connu pour son rugueux caractère. Il vient de le démontrer à nouveau en déclarant à «TV Mag»: «Je déciderai quand j'arrêterai et personne d'autre ne me le dira, pas même mon boss!» A sa place, on se méfierait car, en leur temps, les illustres Jean-Pierre Elkabbach et Patrick Poivre d'Arvor avaient dit la même chose. Résultat, ils ont été éjectés dans les mois suivants. Ce qui fâcherait le volcanique Bourdin: prendre la porte le ferait sortir de ses gonds. Laurent Siebenmann


Ministre, pas sinistre

Parce qu'il a été vu en boîte de nuit, Christophe Castaner crée la polémique en France. Visiblement, dans ce pays, un ministre de l'Intérieur, par définition, ça n'a le droit de sortir. Il doit rester à l'intérieur: logique! (MP)


En rangs d'oignons

À l'occasion de ses 50 ans, Rungis, l'immense marché français de produits frais, a tenté le record de la plus grande table du monde, annonce «Le Parisien». Le long des ses 390 mètres, plus de 2000 grossistes qui se fendent la poire ou se prennent le chou, ramènent leur fraise, se traitent de cornichon avant de faire le poireau pour poser une pêche. À noter que les restes du repas seront redistribués à ceux qui n'ont pas un radis. On ne vous raconte pas des salades! Laurent Flückiger


Le choc des photos

Quelqu'un pourrait me rappeler la définition de «sublime»? (MP)


Place pudique

Parce que son compagnon, l'essayiste Raphael Glucksmann, fondateur du parti Place publique, a annoncé qu'il se présentait aux élections européennes, la journaliste politique Léa Salamé a annoncé qu'elle se retirait de France 2 et France Inter. Comme quoi:

(MP)

Créé: 15.03.2019, 17h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.