Mardi 20 février 2018 | Dernière mise à jour 19:56

Zoug A un jour de la fin de la vente, le prix de «ZG 10» s'emballe

Plusieurs plaques minéralogiques zougoises sont actuellement vendues aux enchères. Mardi, le numéro dix valait déjà plus de 100'000 francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les chiffres parlent pour eux: de nombreux automobilistes semblent être prêts à débourser de très grosses sommes d'argent pour rouler avec la plaque «ZG 10». Dès l'ouverture de la vente aux enchères, le 8 février dernier, une première personne intéressée a misé 30'000 francs. Dans les heures qui ont suivi, elle ainsi qu'un autre individu visiblement séduit par la plaque se sont alors livrés à une lutte intense, augmentant leur mise plus de 30 fois à coups de centaines voire de milliers de francs, écrit «20 Minuten».

Mais plus rien ne bouge depuis le 8 février à 11h17. Actuellement, la somme la plus élevée s'élève à 101'000 francs, la deuxième plus élevée à 100'000 francs. Personne ne sait si les deux inconnus se livreront à une ultime bataille juste avant la fin de la vente, prévue ce mercredi à 21h précises. «Ce serait bien si les prix montaient encore un peu», explique Markus Feer, qui dirige l'office de circulation zougois. Et d'ajouter: «Tout est encore possible! Peut-être même que le record suisse sera battu.»

400'000 francs de plus tous les ans

Les autres numéros actuellement vendus aux enchères par les autorités zougoises valent elles aussi un petit pactole. Une personne est ainsi prête à débourser 52'000 francs pour «ZG 18». Grâce à ces ventes, les autorités espèrent empocher près de 400'000 supplémentaires par année.

Le record actuel est détenu par «VS 1». La plaque d'immatriculation la plus chère de Suisse a été achetée pour 160'100 francs par Otto Rupen, un entrepreneur du Haut-Valais. Celui-ci avait expliqué en mars dernier que cette plaque «ne sera jamais mise sur une voiture». Il l'a en effet utilisée comme symbole de protestation contre le Service des routes avec lequel il a un contentieux depuis plusieurs années.

«ZG 10» n'est pas la seule plaque risquant de détrôner la valaisanne. Les autorités zurichoises envisagent en effet de mettre en vente plusieurs plaques comprises entre «ZH 1» et «ZH 999». Le conseiller d'Etat zurichois en charge de la sécurité, Mario Fehr, a confirmé que le numéro 1 fait bel et bien partie du lot. Les ventes sont prévues pour le courant de cette année. Et qu'en est-il de la «ZG 1»? Markus Feer ignore quand elle sera mise en vente.

(Le Matin)

Créé: 13.02.2018, 15h48


Sondage

La Suisse doit-elle interdire la circulation des voitures diesel les plus polluantes?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.