Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 18:49

Suisse Les journaux dans les cafés-restaurants, c'est fini!

Les établissements venant de rouvrir n'ont plus le droit de proposer des journaux papier à leurs clients. La mesure, visant à prévenir la transmission du coronavirus, pénalise davantage encore une presse écrite qui souffre déjà.

Les établissements suisses ne peuvent plus offrir à leurs clients la lecture des journaux papier.

Les établissements suisses ne peuvent plus offrir à leurs clients la lecture des journaux papier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des médias déplorent l'interdiction de lire un journal dans les établissements publics qui viennent de rouvrir. La mesure, visant à prévenir la transmission du coronavirus, pénalise davantage encore une presse écrite qui souffre déjà.

La disparition des journaux des restaurants et bars, en dépit de leur réouverture lundi, est dénoncée par Patrick Vallélian, directeur général de Sept.ch, société éditrice du site sept.info et du magazine-livre Sept mook. «Si ce n'est pas le coup de grâce, cela y ressemble furieusement», écrit-il mardi dans un communiqué.

Patrick Vallélian mentionne une «situation catastrophique pour une branche déjà dévastée par la chute des revenus publicitaires». Ce d'autant plus que l'impossibilité de lire le journal du bistrot pourrait durer des mois, au moment où les éditeurs saluent le besoin de la population d'être informée.

Fâcheux

«La situation est fâcheuse, elle constitue une douche froide», a expliqué à Keystone-ATS Serge Gumy, rédacteur en chef du quotidien fribourgeois «La Liberté». Selon lui, ce manque à gagner vient prolonger une situation qui prévalait depuis la mi-mars et la fermeture des restaurants et bars.

Les établissements publics avaient dans un premier temps suspendu leurs abonnements, relève Serge Gumy, et confirment aujourd'hui cette décision. La mesure de protection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) atténue ainsi l'effet positif provenant de la hausse du nombre d'abonnements constatée depuis le début de la crise. (ats/Le Matin)

Créé: 12.05.2020, 12h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.