Samedi 24 août 2019 | Dernière mise à jour 01:13

Pollution Les jours de la mythique boîte jaune Nesquik sont comptés

Nestlé s’apprête à lancer une alternative plus écologique à son emballage pour son chocolat en poudre. Certains vont jusqu'à parler d'«assassinat»...

Nestlé n’a pas encore signé l’arrêt de mort de sa célèbre boîte jaune. Mais on comprend qu’elle n’en a plus pour très longtemps.

Nestlé n’a pas encore signé l’arrêt de mort de sa célèbre boîte jaune. Mais on comprend qu’elle n’en a plus pour très longtemps.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La boîte jaune de Nesquik va disparaître.» Ou elle «est en fin de vie», selon divers titres français publiés dimanche. «Le Point» pleure et parle même d’un scandaleux «assassinat», d'un sacrifice «sur l'autel de l'écologie»…

Alors? Vraiment finie, la mythique boîte? C’est aller un peu vite en besogne. Mais ce n’est probablement pas fondamentalement faux. Dans quelques semaines, Nestlé va en effet proposer à ses clients un nouvel emballage plus écologique, en papier garanti 100% recyclable.

Le géant basé à Vevey répond ainsi à l’air du temps et aux critiques. L’ONG Break Free From Plastic avait par exemple accusé la multinationale d’être l’un des plus gros pollueurs de la planète.

Plus équitable et plus cher

Nestlé ne va cependant pas tuer immédiatement son emballage mythique. En fait, il propose un nouveau produit, un Nesquik nommé «All Natural» qui contient «20% de sucres en moins». Une poudre plus traçable, plus équitable, plus écologique mais qui sera également plus chère, note la presse hexagonale: 1,86 euro pour 186 grammes, soit trois fois plus cher que le Nesquik traditionnel...

Nestlé a confirmé ce lundi dans un communiqué les révélations françaises. On y apprend que les Suisses devront attendre car la nouvelle poudre sortira d’abord dans cinq pays européens: France, Allemagne, Italie, Portugal et Espagne. Et nous? «En ce qui concerne la Suisse, le lancement est prévu l’année prochaine», nous précise Juliette Montavon, chargée de communication. Le communiqué note encore que le nouveau produit contiendra «plus de cacao», utilisera «du sucre de canne brut à la place du sucre blanc transformé» ou que ce «All Natural» sera confectionné dans une usine basée en Hongrie.

Voilà à quoi ressemblera le nouveau Nesquik, selon un communiqué de Nestlé

Le communiqué de Nestlé ne contient par contre pas un seul mot sur la célèbre boîte jaune. Reste que de multiples indices semblent indiquer sa future mise au placard. «Passer du plastique au papier est un défi de taille, mais une étape importante dans la conception des emballages alimentaires du futur», souligne le communiqué. La production de la boîte jaune «dépend d’hydrocarbures, ce dont nous voulons nous éloigner» a aussi indiqué dimanche Jean-Manuel Bluet, directeur du développement durable de Nestlé France.

«Prévention des déchets plastiques»

Le 15 janvier dernier, la multinationale suisse présentait aussi sa «vision globale pour un avenir sans déchets». Qui consiste à «rendre 100% de ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025, avec un accent particulier sur la prévention des déchets plastiques», était-il spécifié.

Le message est limpide: le plastique n’est pas fantastique. Les amoureux de la boîte jaune Nesquik doivent se préparer. On ne sait pas si c’est pour demain ou après-demain, mais elle est manifestement condamnée.

Créé: 04.03.2019, 12h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.