Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 04:58

Accord-cadre Juncker ouvert à des discussions avec la Suisse

Le président de la Commission européenne a répondu mardi au Conseil fédéral sur sa demande de clarifications concernant le projet d'accord-cadre avec l'UE.

Jean-Claude Juncker a salué mardi «un pas positif» concernant l'accord-cadre.

Jean-Claude Juncker a salué mardi «un pas positif» concernant l'accord-cadre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'est dit prêt mardi à discuter avec la Suisse de «précisions» sur l'accord-cadre institutionnel. Mais il n'y aura pas de renégociation et ces clarifications devront avoir lieu «dans les prochains jours».

Dans sa réponse à la lettre du président de la Confédération Ueli Maurer, le Luxembourgeois salue «un message positif qui nous permettra de signer, ensemble, cet accord fondamental dans les meilleurs délais».

Le Conseil fédéral a maintenu vendredi son «appréciation globalement positive» du projet d'accord. Mais il a demandé des clarifications sur trois points: les aides d'Etat, la protection des salaires et la directive sur la citoyenneté européenne qui élargit l'accès aux prestations sociales.

Aller vite

Jean-Claude Juncker se dit prêt à «dissiper tous les doutes» et est «ouvert à des discussions complémentaires». Si nécessaire, certains points pourraient être mentionnés dans une ou plusieurs déclarations conjointes additionnelles, assure-t-il.

Le président de la Commission européenne est toutefois clair: le projet d'accord conclu en novembre «ne sera pas renégocié». La Suisse doit comprendre que ses demandes «ne sont pas sans créer, dans le contexte politique actuel, quelques difficultés à l'Union européenne», précise-t-il.

M. Juncker veut également aller vite. Selon lui, il est «essentiel que cet exercice aboutisse» à un accord «dans les tout prochains jours», afin que la Commission européenne puisse évaluer l'état général des relations entre l'UE et la Suisse lors de sa réunion du 18 juin. Il espère que l'accord-cadre puisse être signé avant la fin du mandat de l'actuel exécutif européen, le 31 octobre.

Un délai «impossible»

Le Conseil fédéral a pris connaissance de cette lettre, mais ne fait aucun commentaire pour le moment, a indiqué à Keystone-ATS son porte-parole André Simonazzi. Le président de l'Union syndicale suisse (USS) Pierre-Yves Maillard a de son côté dénoncé le délai «impossible» fixé par Bruxelles. «En cinq jours, on ne change même pas les statuts d'un club de football», a-t-il déclaré à la RTS.

Selon lui, soit c'est un moyen de mettre la pression sur la Suisse, soit il est impossible d'arriver à un autre texte. Auquel cas, il faudra en prendre acte, a ajouté l'ancien conseiller d'Etat vaudois, qui avait insisté samedi sur la nécessité de renégocier le projet d'accord pour éviter une baisse de la protection salariale.

Equivalence boursière en suspens

La lettre ne mentionne pas la question de l'équivalence boursière. La Commission ne l'avait prolongée que jusqu'au 30 juin. Elle devrait décider de son sort au plus tard mardi prochain.

Un autre indice montre à quel point l'UE tient à ce calendrier: le groupe de travail AELE - c'est-à-dire le groupe de travail qui s'occupe des relations avec la Confédération - et le comité des ambassadeurs des Etats européens (Coreper) se sont tous les deux penchés sur la Suisse mardi après-midi.

Selon un expert au fait des discussions, interrogé par Keystone-ATS, les Etats membres ont soutenu la position de la Commission. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2019, 16h34


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.