Vendredi 17 janvier 2020 | Dernière mise à jour 23:01

Oberland Le nombre de skieurs sera encore limité à la Jungfrau

Les remontées mécaniques prévoient de laisser passer moins de 18'000 personnes par jour sur les pistes au-dessus de Wengen et Grindelwald.

Le domaine skiable englobe les pistes de Grindelwald-Wengen, Grindelwald-First et Mürren-Schilthorn.

Le domaine skiable englobe les pistes de Grindelwald-Wengen, Grindelwald-First et Mürren-Schilthorn. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les remontées mécaniques de la Jungfrau, dans l'Oberland bernois, entendent limiter l'accès à leur domaine skiable. Au maximum 17'800 personnes seraient autorisées par jour sur les pistes au-dessus de Wengen et Grindelwald.

Le directeur des Jungfraubahnen Urs Kessler a fait part du projet dans une interview au Sonntagsblick. L'idée n'est pas seulement d'ordre écologique, il s'agit aussi d'une question de marketing: plus un bien est rare, plus il a de valeur, explique Urs Kessler.

Les remontées mécaniques de la Jungfrau limitent depuis 2009 déjà l'accès au Jungfraujoch: 5500 personnes au maximum sont autorisées par jour sur ce site mondialement connu. Le but est d'éviter une trop grande cohue dans les trains se rendant sur place et au sommet lui-même.

Le domaine skiable englobe les pistes de Grindelwald-Wengen, Grindelwald-First et Mürren-Schilthorn. La restriction s'appliquera aux deux premières, a précisé dimanche à Keystone-ATS la porte-parole des Jungfraubahnen Kathrin Naegeli.

Le contingent de 17'800 personnes doit être introduit dans un an, pour la saison 2020/21. La mesure vise les visiteurs journaliers, les détenteurs d'un abonnement n'étant pas concernés. La limitation permet d'offrir de la qualité aux skieurs et snowboardeurs, qui doivent pouvoir profiter pleinement de leur visite, souligne la porte-parole.

CFF indirectement visés

L'interview d'Urs Kessler portait sur la question de savoir s'il est toujours rentable d'investir dans les sports d'hiver, ce que le directeur approuve résolument. Les Jungfraubahnen investissent beaucoup d'argent pour améliorer l'accès à leur domaine skiable par les transports publics.

A demi-mot, Urs Kessler laisse entendre que la prestation des CFF sur ce point ne le satisfait pas. Il voit surtout du potentiel d'amélioration à la gare d'Interlaken-Ost, où les trajets pour les correspondances sont trop longs. Cette semaine, les Jungfraubahnen inaugurent d'ailleurs un nouveau terminus ferroviaire à Grindelwald, réalisé avec les remontées mécaniques du Männlichen et la Berner Oberland-Bahn (BOB).

Les passagers du train pourront alors directement accéder aux télécabines du Männlichen, qui les conduisent au domaine skiable de Grindelwald-Wengen. Cette nouvelle gare fait partie du projet V-Bahn des Jungfraubahnen et des remontées du Männlichen, devisé à 470 millions de francs et qui devrait être mis en service en décembre 2020. (ats/nxp)

Créé: 08.12.2019, 13h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.