Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:51

Impôts Jura: Les immigrés taxés sont fâchés

Ce ne sont pas de grosses fortunes, mais surtout de petits épargnants qui se sont dénoncés auprès des autorités.

Déclaration d'impôts (photo d'illustration)

Déclaration d'impôts (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le phénomène relaté par Le Quotidien Jurassien touche la première vague d’immigrés qui ont réalisé des économies: alors que les contribuables possédant un patrimoine à l’étranger avaient jusqu’au 30 septembre pour se dénoncer auprès des autorités fiscales sans risquer de sanction, ce sont surtout des contribuables venus du sud de l’Europe qui ont révélé l’existence d’un compte ou d’un patrimoine bâti.

Ils sont 1’358 résidents dans le Jura à avoir régularisé leur situation. L’échange d’informations demandée par l’Union européenne déçoit encore Luis Blanco, président de la section régionale de l’Association des travailleurs espagnols en Suisse (ATEES): «Je connais beaucoup de personnes qui ont construit au pays. S’ils avaient su à l’époque qu’ils seraient aussi imposés en Suisse, la plupart ne l’auraient pas fait», a-t-il relevé dans le QJ.

Habitant Moutier, il a eu lui-même 10’000 francs à payer d’un coup à l’autorité fiscale bernoise pour une petite maison en Espagne.

Créé: 15.10.2018, 12h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.