Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 15:11

Canton de Genève La justice classe l'affaire Teodorin Obiang

Les 25 véhicules séquestrés dans le cadre de la procédure contre un des fils du président de Guinée équatoriale sont confisqués. Le séquestre du navire est en revanche levé.

Teodorin Obiang est le fils du président de Guinée équatoriale. Il est également le vice-président du petit état africain.

Teodorin Obiang est le fils du président de Guinée équatoriale. Il est également le vice-président du petit état africain. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Ministère public genevois a classé la procédure ouverte à l'encontre du fils du président Obiang pour blanchiment d'argent et gestion déloyale des intérêts publics. La Guinée équatoriale a accepté de verser 1,3 million de francs à l'Etat de Genève.

Le Ministère public avait ouvert une enquête pénale contre le vice-président de Guinée équatoriale Teodorin Obiang, fils aîné du président, et deux prévenus en octobre 2016. Dans ce cadre, 25 véhicules, dont des bolides de luxe, avaient été séquestrés à Genève ainsi qu'un navire aux Pays-Bas, a rappelé jeudi le Ministère public.

L'instruction a été complexe. Elle a nécessité la tenue de plusieurs audiences et l'envoi de commissions rogatoires aux Etats-Unis, aux îles Caïmans et Marshall, en France, aux Pays-Bas, à Monaco et au Danemark.

Au final, les prévenus ont accepté que les véhicules soient confisqués et vendus au profit d'un programme à caractère social en Guinée équatoriale. Celui-ci sera mis en oeuvre sur la base d'un accord international négocié par le Département fédéral des affaires étrangères.

En outre, le pays africain a accepté de verser 1,3 million de francs à l'Etat de Genève, notamment pour couvrir les frais de procédure comme le séquestre du navire. Ce dernier a été levé. (ATS/nxp)

Créé: 07.02.2019, 18h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.