Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:38

Attribution La justice déterminera le sort du chien errant

La pasionaria des chats Tomi Tomek demande au Tribunal de ne pas restituer la chienne «Sole» à sa propriétaire, après une traque de trois mois à La Chaux-de-Fonds.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La requête d'urgence a été envoyée au Tribunal civil des Montagnes et du Val-de-Ruz par Tomi Tomek, fondatrice du refuge SOS Chats à Noiraigue (NE).

La pasionaria des chats demande à la justice neuchâteloise de «faire interdiction» à la propriétaire «de reprendre la chienne «Sole»» et d'«autoriser une association professionnelle, la SPA du Locle, à accueillir la chienne».

Tomi Tomek a une idée derrière la tête: «Je pourrais trouver un joli toutou de substitution et convaincre la propriétaire genevoise de Sole de renoncer à cette chienne. «Sole» s'est sauvée à plusieurs reprises et doit être éduquée par un comportementaliste professionnel», estime-t-elle.

Caractère gentille

««Sole» est de caractère gentille, mais à cause de ses gènes de chienne errante, elle a besoin de beaucoup d'espace et d'une éducation particulière», explique Tomi Tomek.

Au fait, pourquoi la cofondatrice de l'association SOS Chats de Noiraigue (NE) se mêle d'elle d'une histoire de chien? «Une bénévole cherchait deux chats dans un quartier de La Chaux-de-Fonds où une bénévole de la SPA du Locle cherchait un chien...», explique Tomi Tomek.

Chercher les chats

Après avoir cherché les chats «Oliver» et «Nola» avec Olivier et Aurore, Alice s'est associée à Samira pour traquer la chienne «Sole». Venue du Valais, Fabienne de l'associations «Vagabonds à 4 pattes» était aussi de piquet.

«En deux mois, j'ai passé entre 30 et 40 heures, matin et soir en dehors du travail, à tenter de sociabiliser «Sole» ou à l'observer, souvent planquée dans une voiture, pour trouver sa cachette», témoigne Samira Girardin.

2h du matin

La chienne de sept mois issue d'un refuge italien, adoptée à Genève le 17 octobre dernier et placée à La Chaux-de-Fonds, a finalement été piégée dans sa cache vendredi dernier à 2 heures du matin, sous un pont en béton.

Guidée par Samira, c'est Alice qui a piégé la chienne en posant devant sa cache une planche préparée à cet effet. La chienne apeurée paraît traumatisée aux yeux de celles et ceux qui lui veulent du bien.

Suivi spécialisé

Et maintenant? À La Chaux-de-Fonds, le Tribunal civil se prononcera sur la requête de Tomi Tomek, à moins que la propriétaire de «Sole» ne renonce à l'animal. «Elle dit qu'elle aime cette chienne, mais elle ne réalise pas qu'elle a besoin d'un suivi spécialisé», glisse Tomi.

Selon Samira Girardin, «Sole» attend la décision de justice «en sécurité et au chaud», dans un endroit tenu secret au Locle. (Le Matin)

Créé: 04.01.2019, 08h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.