Samedi 4 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:16

Genève La justice enquête sur le voyage de Barazzone

Le magistrat PDC a effectué un voyage à Abu Dhabi en novembre 2017. Une enquête pénale a été ouverte pour comprendre les circonstances de ce voyage.

Le conseiller national lors du Grand Prix dAbu Dhabi 2017.

Le conseiller national lors du Grand Prix dAbu Dhabi 2017. Image: Governement of Dubai Media Office

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Guillaume Barazzone, conseiller national PDC genevois et magistrat, est à son tour dans le viseur de la justice suite à un voyage à Abu Dhabi. L'élu a déclaré au Conseil Municipal il y a une semaine être parti à titre privé. Mardi, la «Tribune de Genève» révélait pourtant qu'il avait rencontré des officiels. Olivier Jornot, procureur général, a ouvert mercredi une procédure concernant les vacances du conseiller administratif. Ce-dernier est appelé à donner des renseignements, la procédure étant dirigée contre inconnu.

«Le Ministère public confirme qu'à la suite des déclarations publiques faites la semaine dernière par le conseiller national et conseiller administratif Guillaume Barazzone en relation avec un voyage offert par un tiers, le procureur général a ouvert une procédure du chef d'acceptation d'un avantage», a indiqué le porte-parole du Ministère public, Henri Della Casa, à la «Tribune de Genève».

Créé: 24.10.2018, 11h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.