Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 08:15

Tribunal fédéral La justice valaisanne désavouée pour une censure de sites

Le recours d'un blogueur valaisan, dont deux sites internet avaient été bloqués sur ordre des autorités judiciaires valaisannes, a été partiellement accepté par le Tribunal fédéral.

Le Tribunal fédéral a partiellement accepté le recours d'un blogueur valaisan.

Le Tribunal fédéral a partiellement accepté le recours d'un blogueur valaisan. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral (TF) a partiellement accepté le recours d'un blogueur dont deux sites internet avaient été bloqués sur ordre des autorités judiciaires valaisannes. Celles-ci avaient réagi à la plainte d'une entreprise épinglée par l'internaute.

Sur son site, le blogueur avait accusé cette société de «piller des noms de domaine de manière scandaleuse». Le blocage des sites avait été ordonné par le Ministère public haut-valaisan, saisi d'une plainte pour atteinte à l'honneur.

Le Tribunal cantonal avait confirmé la décision du procureur en charge du dossier. Il avait jugé que la mesure était justifiée et qu'elle pouvait être assimilée à une confiscation.

Selon l'instance cantonale, elle respectait le principe de proportionnalité puisqu'elle permettait d'éviter la propagation de reproches qui pouvaient se révéler injustifiés.

Saisi du litige, le TF désavoue la justice valaisanne. Il rappelle que la confiscation à laquelle le Tribunal cantonal s'est référé est prévue par le Code pénal pour éliminer des objets dangereux.

Un parallèle n'est pas possible avec le blocage d'un site internet. La mesure de censure est non seulement dépourvue de base légale, mais viole les droits à la liberté d'opinion et d'information, faute de soupçons suffisants.

Le procureur n'avait pas pris la peine de s'entretenir avec le blogueur et de s'enquérir de ses arguments. Il aurait suffi de censurer les passages litigieux, sans passer par le blocage des sites, souligne le TF avant de renvoyer l'affaire au Tribunal cantonal valaisan. (arrêt 1B_294/2014 du 19 mars 2015) (ats/nxp)

Créé: 16.04.2015, 15h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters