Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 12:00

Zurich L'agresseur d'un père de famille se rend à la police

L'adolescent de 16 ans, qui portait un maillot du FC Zurich, avait grièvement blessé le père à un arrêt de bus devant ses enfants. Il s'est présenté à la police.

L'auteur s'est rendu à la police.

L'auteur s'est rendu à la police. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'auteur présumé d'une agression contre un père de famille mercredi soir à Zurich s'est rendu à la police. Agé de 16 ans seulement, il a été interrogé, puis remis au juge des mineurs.

L'adolescent s'est présenté à un poste de police quelques heures après la diffusion d'un communiqué de police annonçant l'agression, a indiqué vendredi la police municipale zurichoise. Il a été arrêté et interrogé par les services de police pour mineurs avant d'être remis au juge des mineurs.

L'agression a eu lieu mercredi soir. Un père de famille âgé de 40 ans a été frappé au visage sous les yeux de ses deux enfants à un arrêt de bus. Gravement blessé à la tête, il a été transporté à l'hôpital.

L'agresseur portait un maillot du FC Zurich. Après avoir frappé le père de famille, il a pris la fuite en compagnie de plusieurs autres personnes portant, elles, aussi, des maillots du FC Zurich. L'agression a eu lieu peu après la fin d'un match de football opposant le club local au FC St-Gall. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2019, 10h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.