Jeudi 20 juin 2019 | Dernière mise à jour 10:05

Canton de Vaud L'élection de la Cour des comptes fait débat

Allant à l'encontre des recommandations des experts, le Grand Conseil vaudois a élu trois politiciens mardi à la tête de l'organe de contrôle.

Les experts avaient émis un avis négatif unanime à l'égard de deux des candidats élus.

Les experts avaient émis un avis négatif unanime à l'égard de deux des candidats élus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Conseil vaudois a choisi mardi les trois nouveaux membres de la Cour des comptes pour 2020-2025. Sur les trois personnes élues, seule une avait été recommandée par le groupe d'experts indépendants.

Après un débat à huis clos, le plénum a choisi de nommer Guy-Philippe Bolay (PLR) et Nathalie Jaquerod (PLR) au premier tour puis Valérie Schwaar (PS) au second. Si Nathalie Jaquerod avait obtenu un préavis positif des experts indépendants lors de la procédure de présélection, les deux autres avaient par contre reçu un avis négatif de ces mêmes experts.

Un résultat qui interroge et qui fait dire à certains que cette élection est influencée par des enjeux partisans. Rappelons que lors de la dernière élection en 2014, la nomination du député PLR Frédéric Grognuz avait provoqué le mécontentement de la gauche qui aurait alors préféré un expert non partisan.

Neuf candidats

Dans le cadre de l'actuelle procédure, neuf personnes avaient déposé leur candidature. La Commission de présentation, composée de députés et chargée de la présélection des candidats, les a toutes auditionnées et en avait retenu quatre.

Parmi elles, deux étaient soutenues par les experts indépendants: Nathalie Jaquerod (PLR), déléguée à l'économie de la Ville d'Yverdon-les-Bains et Philippe Zahnd, chef de mandat d'audit à la Cour des comptes.

Par contre, les experts avaient émis un avis négatif unanime à l'égard des deux autres candidats Valérie Schwaar, députée socialiste et secrétaire générale de l'Association transport et environnement (ATE) et Guy-Philippe Bolay, député PLR et directeur adjoint de la Chambre vaudoise de commerce et d'industrie (CVCI). Un avis que la commission n'a donc pas suivi, tout comme le Grand Conseil qui s'est finalement prononcé sur sept candidatures.

Le trio retenu pour entrer à la Cour des Comptes remplacera Anne Weil-Lévy, Eliane Rey et Frédéric Grognuz. Les deux premières magistrates, anciennes députées, ont déjà effectué deux mandats de six ans et ne pouvaient être réélues. Quant au dernier, il a décidé dans la dernière ligne droite de ne pas se représenter pour un second mandat. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2019, 15h53

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.