Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 17:47

Top L’Hôtel de Ville de Crissier élu meilleur restaurant du monde

Un magazine de luxe publie un classement des 100 meilleures tables de la planète. On trouve deux grands chefs suisses sur le podium.

L’Hôtel de Ville de Crissier de Franck Giovannini a détrôné  l’Alinea de Chicago dans le classement d'«Elite Traveler».

L’Hôtel de Ville de Crissier de Franck Giovannini a détrôné l’Alinea de Chicago dans le classement d'«Elite Traveler». Image: Le Matin/Lionel Flusin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier? C’est simplement le meilleur de la planète. Tel est en tout cas le verdict d’un classement publié par le magazine de luxe «Elite Traveler», distribué dans les jets privés et l’aviation haut de gamme un peu partout dans le monde.

Ce sont les lecteurs d’«Elite Traveler» qui ont voté pour établir un top 100. Premier, donc, l’Hôtel de Ville de Crissier de Franck Giovannini, qui sait manifestement tenir l’excellence de ses prédécesseurs, Frédy Girardet, Philippe Rochat, Benoît Violier.

Un double exploit

Le descriptif est plutôt sobre. «S’inspirant de la nature, des saisons et de l’expérience culinaire qu’il a accumulée au fil des ans, le chef Giovannini crée des plats raffinés tels que du foie gras servi avec une sauce à l’Hermitage et un chutney d’agrumes», peut-on lire.

Le classement d’«Elite Traveler» existe depuis plusieurs années. L’Hôtel de Ville peut se targuer d’un second exploit: il détrône l’Alinea du chef Grant Achatz, à Chicago, qui avait été premier lors de six des sept classements précédents. Ajoutons que la Suisse est définitivement à l’honneur cette année, puisque l’Eleven Madison Park du chef suisse Daniel Humm, à New York, complète le podium.

Les États-Unis en tête

Le top 100 ne contient pas d’autres tables de Suisse. Il est dominé par les restaurants gastronomiques américains (26 adresses), français (18) et espagnols (8). Au niveau des villes, on trouve 12 restaurants new-yorkais, 10 parisiens, et 5 à San Francisco comme à Londres.

Ce top 100 n’a pas le poids d’une étoile du Michelin ou d’un verdict de Gault & Millau. Mais c’est une jolie reconnaissance. Et «Elite Traveler» touche des personnes fortunées qui ont de l’influence. Toujours bon à prendre. Le magazine, enfin, cite la réaction du chef Giovannini: «C’est incroyable. Nous sommes très heureux, car nous mettons beaucoup d’énergie et d’amour dans tout ce que nous faisons.»

Créé: 06.06.2019, 13h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.