Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:37

Neuchâtel La lutte contre l'endettement s'organise

Les autorités neuchâteloises prennent des mesures pour contenir les effets de l'endettement sur les ménages et les finances publiques.

Le surendettement représente actuellement un problème social et économique préoccupant, indique le Conseil d'Etat neuchâtelois.

Le surendettement représente actuellement un problème social et économique préoccupant, indique le Conseil d'Etat neuchâtelois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Canton de Neuchâtel veut modifier son dispositif cantonal de lutte contre le surendettement. Objectifs: prévenir les causes d'indigence et d'exclusion sociale et favoriser l'autonomie et l'intégration sociale et professionnelle des personnes dans le besoin.

«Le surendettement représente actuellement un problème social et économique préoccupant. Il affecte, en premier lieu, les individus et leurs familles, mais il prétérite aussi les acteurs économiques, en leur qualité de créanciers, qui doivent faire face à des situations de défaut de paiement», indique lundi le Conseil d'Etat.

Le surendettement impacte également les finances publiques puisque les personnes surendettées tendent à cesser, par le non-paiement des impôts et des assurances, leur participation financière au fonctionnement de l'État, peut-on lire dans le rapport.

884 personnes en 2018

A Neuchâtel, comme ailleurs en Suisse, le nombre de ménages endettés et le volume de ces dettes augmentent depuis plusieurs années. En 2018, 884 personnes étaient suivies dans le canton par un service de désendettement de Caritas ou du Centre social protestant. Le nombre de dossiers suivis se monte à 416, dont 192 nouveaux.

Le cumul des dettes des cas ouverts en 2018 se monte à 190'000 francs, par dossier. La moyenne par ménage est de 59'000 francs.

A l'image de ce qui a été effectué dans plusieurs cantons suisses, Neuchâtel veut repenser son dispositif de lutte contre le surendettement pour prévenir les causes d'indigence et d'exclusion sociale et favoriser l'autonomie et l'intégration sociale et professionnelle des personnes dans le besoin.

Détection précoce

Des mesures seront mises en place pour renforcer la sensibilisation et la prévention, pour détecter précocement la problématique et pour adapter le dispositif de conseil et soutien à l'assainissement de la situation financière et au désendettement. Le programme de sensibilisation sera ainsi étendu à l'ensemble des élèves de 2e année des écoles professionnelles et des lycées du canton. Les jeunes seront aussi sensibilisés à leur devoir de contribuable.

Un autre public sera ciblé: les chômeurs puisqu'une perte d'emploi signifie une diminution de 20 à 30% du revenu.

En matière de détection précoce, le Canton s'inspire du programme genevois et veut repérer les personnes en difficulté financière le plus en amont possible du processus d'endettement afin de leur offrir un soutien rapide pour assainir la situation. Un coupon sera remis au bénéficiaire détecté pour une prise en charge gratuite.

Différents services de l'Etat (contributions, financier, action sociale, poursuites, guichets sociaux) seront associés.

Le nouveau dispositif financier entraîne un surcoût financier pour le canton de 273'000 francs en 2021 et de 173'000 francs les années suivantes. «Ces montants sont des valeurs brutes et ne tiennent pas compte d'éventuelles participations de partenaires», peut-on lire dans le rapport.

Le Conseil d'Etat veut «prendre l'avis des nombreux milieux intéressés. C'est pourquoi, un avant-projet de rapport est soumis en procédure de consultation depuis lundi et jusqu'au 6 septembre», précise-t-il. (ats/nxp)

Créé: 01.07.2019, 16h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.