Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:32

Comparatif La Suisse a toujours les taxis les plus chers du monde

Selon une étude, une course de 5 km dans notre pays coûte en moyenne plus de 25 francs, très loin devant le Japon.

Le prix élevé des taxis suisses dépend en grande partie des nombreuses et onéreuses contraintes administratives, selon le vice-président de Swiss-Taxis.

Le prix élevé des taxis suisses dépend en grande partie des nombreuses et onéreuses contraintes administratives, selon le vice-président de Swiss-Taxis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cela se confirme, la Suisse est vraiment le pays du monde où la course en taxi est la plus chère. Une étude de 2012 le montrait déjà et, il y a deux ans, ce sont Genève et Zurich qui caracolaient en tête du classement des villes dans lesquelles le prix de la course était le plus élevé.

Les nouvelles données, collectées par le site de réservation de taxis en ligne taxi2airport, relèvent qu'une course moyenne de 5 km dans notre pays revient à 25,50 francs, soit 8 francs de plus que le deuxième du classement, le Japon.

Infographie: Yannick Michel

Contacté, Michel Piller, vice-président de l'Association suisse des taxis Swiss-Taxis, ne peut que reconnaître les faits. «Oui, le taxi est cher en Suisse, car les véhicules doivent être expertisés chaque année, nous sommes parmi les rares à avoir l'obligation d'avoir un tachygraphe, qu'il faut faire réviser régulièrement, notre casco coûte deux fois et demi plus cher que celle d'un particulier, nous payons des taxes annuelles pour nous parquer dans les gares, etc», énumère-t-il.

Du pain bénit pour Uber

Ces tarifs ont évidemment favorisé l'apparition de solutions alternatives, comme Uber, qui a sauté sur l'occasion et fait mal aux taxis classiques. «Nous observons une baisse dramatique du nombre de courses, constate Michel Piller. Moi qui suis basé à Martigny, j'ai de moins en moins de demandes à la gare pour des trajets vers les stations de ski. Les touristes ne prennent même plus le train, mais un Uber depuis l'aéroport qui les amène directement en station.»

Une plateforme romande pour taxis

C'est justement pour tenter de réagir face à cette concurrence que lui et Patrick Favre ont fondé en 2017 Swiss-Taxis, qui propose notamment des opérations comme un rabais de 40% sur des courses retour qui se font habituellement à vide. «Et je peux vous annoncer que, d'ici deux mois je pense, nous allons lancer une plateforme pour toute la Suisse romande qui offrira exactement les mêmes prestations que Uber. Seul nos tarifs resteront plus élevés.» (Le Matin)

Créé: 12.06.2019, 13h00

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.