Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:53

Enseignement La Suisse centrale renforce le français à l'école

Une quarantaine d'ateliers de français seront proposés en Suisse centrale dès la rentrée scolaire 2019/2020. Ils auront pour objectif d'accroître la motivation des élèves.

Le conseiller d'Etat schwyzois Michael Stähli (PDC) est aussi le président de la Conférence des directeurs de l'instruction publique de Suisse centrale.

Le conseiller d'Etat schwyzois Michael Stähli (PDC) est aussi le président de la Conférence des directeurs de l'instruction publique de Suisse centrale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cantons de Suisse centrale renforcent l'enseignement du français à l'école obligatoire. Ils ouvrent des ateliers qui ont pour but d'accroître la motivation et d'améliorer les compétences en français des élèves.

Ces ateliers s'adressent aux élèves de la 5e à la 9e année et aux classes pré-gymnasiales des écoles des cantons de Schwyz, Obwald, Lucerne, Uri, Nidwald et Zoug. Cette offre, disponible dès la rentrée scolaire 2019/2020, a été présentée vendredi à Schwyz par le conseiller d'Etat schwyzois Michael Stähli, président de la Conférence des directeurs de l'instruction publique de Suisse centrale.

Ces ateliers sont animés par des personnes francophones ou ayant de très bonnes connaissances du français. L'objectif est de mettre les élèves en contact direct avec la langue de Molière et les cultures francophones. Une offre similaire existe déjà à Bâle-Ville, a précisé le conseiller d'Etat.

Une quarantaine d'ateliers

Parmi la quarantaine d'ateliers proposés en Suisse centrale, il y a par exemple une rencontre avec un boulanger français, un entraînement avec un ancien footballeur professionnel, la découverte de la bande dessinée francophone avec Astérix, Titeuf et Lucky Luke ou encore des voyages virtuels à travers la Suisse romande.

«Nous sommes convaincus que ces ateliers faciliteront l'accès à la langue française», a déclaré Michael Stähli. Les élèves peuvent s'y inscrire par l'intermédiaire d'un site internet (www.allons-y-parlons.ch). La fréquentation des ateliers est financée par les cantons de Suisse centrale. Les écoles se voient facturer 50 francs par atelier. (ats/nxp)

Créé: 07.06.2019, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.