Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 02:18

Données transmises La Suisse échangera des infos avec 33 Etats

Les commissions de l'économie et des redevances des deux Chambres ne demanderont pas au Conseil fédéral de ne pas fournir des données à certains Etats.

Le gouvernement continuera à évaluer la situation dans les différents Etats partenaires.

Le gouvernement continuera à évaluer la situation dans les différents Etats partenaires. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse pourra échanger des renseignements relatifs aux comptes financiers dès le mois prochain avec 33 Etats partenaires. Les commissions de l'économie et des redevances des deux Chambres ont renoncé à recommander au Conseil fédéral de ne pas fournir des données à certains Etats.

Le gouvernement continuera à évaluer la situation dans les différents Etats partenaires, a-t-il indiqué mercredi. Il s'agit notamment de contrôler si ces Etats respectent la confidentialité des données ou si l'échange n'entraîne pas de sévères violations des droits de l'homme.

Les commissions seront régulièrement informées de l'état de la mise en oeuvre. En cas d'irrégularités, le Département fédéral des finances prendra des mesures, assure le Conseil fédéral. (ats/nxp)

Créé: 14.08.2019, 14h18

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.