Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Projet pilote Lausanne pourrait plancher sur un revenu de base

La municipalité pourrait mettre en place un revenu de base inconditionnel pour un échantillon de citoyens.

le texte a été accepté par 39 oui contre 37 non et 8 abstentions. Il est désormais sur la table de la Municipalité.

le texte a été accepté par 39 oui contre 37 non et 8 abstentions. Il est désormais sur la table de la Municipalité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil communal de Lausanne a accepté mardi soir un postulat qui demande à la Municipalité d'étudier la mise sur pied d'un projet-pilote permettant de tester le revenu de base inconditionnel (RBI). Selon ses défenseurs, il permettrait à la Ville de faire office de commune pionnière en matière de politique sociale.

Le projet-pilote concernerait un échantillon de citoyens actuellement au bénéfice du revenu d'insertion. L'objectif est de vérifier l'une des hypothèses du RBI, selon laquelle les bénéficiaires du RBI consacrent leur disponibilité nouvelle à la recherche d'un emploi salarié, dans une activité socialement utile ou l'entreprenariat, écrivent les défenseurs de l'initiative RBI mercredi dans un communiqué.

Un vote très serré

L'objet a été longuement débattu. Le vote a été très serré, a indiqué à l'ats la conseillère communale et présidente des Verts lausannois Léonore Porchet qui a défendu le projet.

Déposé en octobre 2015 par feu le conseiller communal écologiste Laurent Rebeaud, le texte a au final été accepté par 39 oui contre 37 non et 8 abstentions. Non contraignant, le postulat est désormais sur la table de la Municipalité.

Lausanne va peut-être essayer de voir ce que donne le RBI, ce serait unique au niveau suisse, note Léonore Porchet. Des expérimentations devraient être tentées en Europe, à Utrecht aux Pays-Bas et en Finlande, a-t-elle ajouté.

En Suisse, les citoyens sont appelés à se prononcer le 5 juin sur une initiative populaire prévoyant d'obliger la Confédération à instaurer un RBI. Ses auteurs considèrent qu'il n'y a plus assez de travail pour tous et que l'Etat social n'est plus à même de remplir sa tâche. Une allocation universelle constituerait une nouvelle solution. (ats/nxp)

Créé: 13.04.2016, 18h09

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.