Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Pandémie A Lausanne, les terrasses ont repris vie ce week-end

Ce week-end, les terrasses des bars et restaurants, ouvertes depuis le 11 mai, ont été convoitées, en raison d'un soleil rayonnant.

A Lausanne, les gens ont retrouvé avec plaisir les terrasses de la ville (ici aux Grandes Roches sous les arches du Pont Bessières).

A Lausanne, les gens ont retrouvé avec plaisir les terrasses de la ville (ici aux Grandes Roches sous les arches du Pont Bessières). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le soleil ayant enfin fait son apparition ce week-end, les terrasses des bars et restaurants, ouvertes depuis le 11 mai, reprennent peu à peu vie en ces temps du coronavirus. A Lausanne, les demandes d'autorisation d'extension de terrasses connaissent un vif succès.

Pionnière en la matière en Suisse, la Municipalité de Lausanne avait décidé de soutenir la réouverture des établissements publics en promouvant et facilitant l'extension et la création de terrasses pour les bars et restaurants de la ville. Les intéressés ont encore jusqu'à fin mai pour faire parvenir leur demande.

«Nous avons reçu jusqu'ici 40 demandes et nous en recevons encore chaque jour. C'est un énorme succès», affirme à Keystone-ATS Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois de l'économie. La capitale vaudoise compte quelque 600 bars et restaurants pour environ 500 terrasses.

Une certaine souplesse

Cette mesure doit contribuer à maintenir autant que possible la capacité d'accueil de ces établissements, tout en respectant strictement les normes sanitaires fédérales et cantonales. De fait, si la surface extérieure est plus grande, il y a toutefois plus ou moins le même nombre de personnes en raison de la distanciation sociale, selon M. Hildbrand. «Une grande partie des extensions se fait sur des zones de stationnement ou sinon sur des zones piétonnes voire des zones de marchés», explique le municipal. Il reconnaît aussi quelques extensions sauvages. «Certains tenanciers prennent leurs aises».

Chaque demande doit obtenir une autorisation formelle après une mise à l'enquête. Les premières seront attribuées cette semaine. Vu les circonstances exceptionnelles, «nous fermons un peu les yeux» en attendant, admet aussi M. Hildbrand.

Gratuité

La Ville de Lausanne a également décidé d'offrir la gratuité de l'occupation du domaine public, que ce soit pour les terrasses existantes ou les extensions, et ce jusqu'au 31 octobre. En temps normal, le prix est de 7 francs le m2 par mois. Une équipe d'une demi-douzaine de personnes est chargée de surveiller le respect des règles de distanciation à l'intérieur et à l'extérieur des bars et restaurants, relève encore M. Hildbrand. Sur le principe d'avertir avant d'amender. «Il n'y a pour l'instant aucun cas de violations crasses» de ces directives, dit-il.

Vaud: un week-end calme

Même son de cloche au niveau du canton de Vaud. Le week-end ensoleiléé a été qualifié de «calme à très calme» par les autorités. «Il y a eu peu voire pas d'incidents majeurs mais essentiellement des interventions de prévention sur des lieux animés, comme les terrasses, à Lausanne et notamment dans le quartier du Flon», selon un porte-parole de la cellule média liée au coronavirus.

Selon lui, les directives sanitaires dans les bars et les restaurants ont dans l'ensemble été très bien respectées. Ailleurs, seuls quelques attroupements festifs avec de la musique bruyante ont été dénoncés sur sol vaudois. (ats/Le Matin)

Créé: 17.05.2020, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.