Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 18:02

Résistance Le «comité contre l'adhésion rampante à l'UE» s'étoffe

Le «comité contre une adhésion rampante à l'Union européenne» (UE) regroupe aujourd'hui 110 organisations et 3565 membres individuels.

Le comité a été fondé afin de préparer la lutte contre l'accord-cadre sur les questions institutionnelles entre la Suisse et l'UE.

Le comité a été fondé afin de préparer la lutte contre l'accord-cadre sur les questions institutionnelles entre la Suisse et l'UE. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «comité contre une adhésion rampante à l'Union européenne» (UE), lancé par Christoph Blocher en mai dernier lors de son retrait du Conseil national croît.

Il regroupe aujourd'hui 110 organisations et 3565 membres individuels, a indiqué mercredi l'ancien conseiller fédéral.

Ces 110 organisations représentent un total de 295'000 membres. Christoph Blocher n'a pas souhaité préciser de quels groupements il s'agit.

Le comité a été fondé afin de préparer la lutte contre l'accord-cadre sur les questions institutionnelles entre la Suisse et l'UE, actuellement en négociation. Le Zurichois dit s'attendre à une votation en 2016. (ats/nxp)

Créé: 11.03.2015, 17h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.