Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:45

Canton du Valais Le Conseil d'Etat s'oppose à la ligne Chippis-Mörel

Le gouvernement valaisan demande que soit réexaminée la possibilité d'un enfouissement partiel de la ligne à très haute tension (THT) entre Chippis et Mörel planifié par Swissgrid.

La question des lignes THT pour très haute tension suscite la controverse depuis de nombreuses années en Valais.

La question des lignes THT pour très haute tension suscite la controverse depuis de nombreuses années en Valais. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil d'Etat valaisan s'oppose au projet de ligne à très haute tension (THT) entre Chippis et Mörel planifié par Swissgrid. Le gouvernement reconnaît la nécessité de cette ligne, mais il estime que le projet peut encore être amélioré.

Le Conseil d'Etat affirme jeudi qu'il existe «un potentiel d'optimisation» au sujet de cette ligne aérienne de 380 kilovolts, longue de 44 kilomètres et qui constitue l'extension de la future ligne Chamoson-Chippis.

Enfouissement partiel

Le gouvernement valaisan demande notamment que soit réexaminée la possibilité d'un enfouissement partiel. Cette solution, écartée par les autorités compétentes pour des questions de coût et de complexité technique, devrait à nouveau être étudiée «compte tenu des risques naturels existants, de l'impact sur le paysage et de l'avancée des progrès techniques», explique le Conseil d'Etat dans un communiqué.

Les autorités valaisannes pensent également que des synergies pourraient être trouvées avec des infrastructures existantes ou nouvelles. Un regroupement sur les mêmes pylônes avec une autre ligne entre Agarn et Viège («Törbelleitung») est notamment mentionné par le Conseil d'Etat.

Procédure en cours

S'il s'oppose au projet présenté par Swissgrid, le gouvernement valaisan reste «pleinement convaincu» de la nécessité de cette ligne THT. Et ce pour la sécurité de l'approvisionnement du pays, la stabilité du réseau et l'augmentation de la capacité d'exportation de l'énergie produite en Valais, explique-t-il dans son communiqué.

Outre le canton, des communes et des particuliers ont fait opposition à ce projet de ligne aérienne, dont le dossier est à l'enquête publique jusqu'au 17 juin. «Comme il s'agit d'une procédure en cours, Swissgrid ne peut pas se prononcer sur les différentes oppositions», explique la société, contactée par Keystone-ATS.

«Selon notre expérience, les oppositions à ce type de projet portent en général sur l'impact des champs électromagnétiques et du bruit, ou demandent un déplacement ou un enfouissement de la ligne», ajoute Swissgrid dans sa prise de position.

Projet à 120 millions de francs

La construction de la nouvelle ligne de 380 kilovolts (kV) entre Chippis et Mörel fait partie du Réseau stratégique 2025 de Swissgrid. Elle doit remplacer la ligne actuelle de 220 kV, qui sera alors démontée. Le Conseil fédéral avait donné son aval à cette ligne aérienne en octobre 2012.

Présenté au printemps dernier, le projet de Swissgrid se monte à 120 millions de francs. La société nationale pour l'exploitation du réseau électrique avait alors dit s'attendre à une mise en service d'ici 2025. Une date qui ne tenait toutefois pas compte des oppositions.

La question des lignes THT suscite la controverse depuis de nombreuses années en Valais. Dernièrement, c'est surtout le tronçon Chamoson-Chippis qui a fait les gros titres. Les travaux ont déjà commencé sur ce secteur, après que le Tribunal fédéral a débouté un recours des opposants en février dernier. Le Conseil d'Etat ne s'était, lui, pas opposé à cette ligne, contrairement à ce qu'il a fait jeudi avec Chippis-Mörel. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 12h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.