Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 01:31

Canton de Vaud Le livre sur de Quattro change de couverture

Le livre critique sur Jacqueline de Quattro est sorti en librairie. Après que son auteur en a retiré la photo de la conseillère d'Etat de la couverture.

Jacqueline de Quattro avait obtenu une interdiction provisoire de diffusion du Tribunal de l'Est vaudois.

Jacqueline de Quattro avait obtenu une interdiction provisoire de diffusion du Tribunal de l'Est vaudois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le livre critique de Fabien Dunand sur Jacqueline de Quattro est sorti en librairie. Sans la photo de couverture, qui faisait l'objet d'une procédure judiciaire.

La conseillère d'Etat estimait que cette couverture portait à confusion, laissant à penser qu'elle était l'auteure ou qu'elle cautionnait ce pamphlet. Fin avril, elle avait obtenu une interdiction provisoire de diffusion du Tribunal de l'Est vaudois.

Les éditions Attinger avaient alors fait savoir que le livre sortirait «malgré tout»: c'est chose faite. L'ouvrage est paru avec une couverture modifiée, sans photo ni mention du nom de la ministre. Un bandeau rouge précise: «Le livre interdit enfin disponible». Le titre est inchangé: «Une conseillère d'Etat ne devrait pas dire ça».

Photo supprimée

«Ce qui posait problème, d'un point de vue juridique, était l'utilisation de la photo de Mme de Quattro. Nous avons supprimé cette photo et refait la couverture. Le livre est désormais largement diffusé dans le canton de Vaud, ainsi qu'en Suisse romande», a expliqué mercredi à Keystone-ATS Emmanuel Vandelle, directeur des éditions Attinger, confirmant un article de «24 Heures».

«Ils ont exécuté l'ordre de justice. C'est ce que nous souhaitions. Nous sommes satisfaits», a réagi Me François Roux, avocat de Mme de Quattro. Il reste une incertitude, selon l'avocat: le délai pour faire appel de la décision du tribunal veveysan échoit jeudi.

Destruction des livres publiés

S'il n'y a pas d'appel, le conflit sur la présentation de la publication est terminé. Il ne restera plus qu'un problème à régler: le sort des livres déjà publiés, qui devront être détruits, ajoute Me Roux qui espère trouver un accord avec l'éditeur.

La première version du livre avait été tirée à environ 600 exemplaires. M. Vandelle ne donne pas de chiffre pour la deuxième mouture.

L'éditeur espère que la nouvelle couverture mettra un terme aux poursuites judiciaires concernant le livre. Le bras de fer se poursuivra sur un autre plan: Fabien Dunand et la cheffe du Département de l'environnement et du territoire (DTE) sont en conflit dans le cadre du feuilleton opposant le promoteur immobilier Bernard Nicod au groupe Orllati. L'ancien journaliste et ex-rédacteur en chef de «24 Heures», qui a accusé la ministre de conflits d'intérêt dans cette affaire, est poursuivi pour diffamation et calomnie. (ats/nxp)

Créé: 08.05.2019, 17h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.