Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:20

Canton de Vaud Le nombre de victimes de la route en forte baisse

Le nombre d'accidents et de décès sur les routes vaudoises a fortement diminué en 2014.

Béatrice Métraux, conseillère d'Etat vaudoise, et Jacques Antenen, commandant de la Police cantonale vaudoise et Dominique Rossi, chef de la circulation de la gendarmerie vaudoise lors de la conférence de presse à Lausanne.

Béatrice Métraux, conseillère d'Etat vaudoise, et Jacques Antenen, commandant de la Police cantonale vaudoise et Dominique Rossi, chef de la circulation de la gendarmerie vaudoise lors de la conférence de presse à Lausanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre d'accidents a significativement diminué sur les routes vaudoises en 2014 (-4,8%). Avec 20 décès, le nombre de victimes est également en forte baisse (-44, 4%). Les motards restent très exposés avec sept morts .

«Le nombre de victimes est passé de 36 en 2013 à 20 l'an dernier», une tendance qui semble à contre-courant de celle d'autres cantons, a déclaré ce lundi 9 mars devant la presse à Lausanne le commandant de la police vaudoise Jacques Antenen. «Cette diminution est assez considérable, même si chaque cas reste une tragédie, un mort de trop. Depuis 2003, ce sont quasi 70% d'accidents en moins sur les routes vaudoises», a-t-il souligné.

Outre la part de la fatalité, un certain nombre de mesures mises en place dans ce canton ont contribué à ce bilan favorable. Le commandant a cité le travail des policiers, l'amélioration du réseau routier, les campagnes de prévention, les contrôles et le permis en deux phases. Quant aux mesures de via Sicura, «la peur du gendarme paie», selon lui.

Message à répéter

Même si elles sont en diminution, la vitesse, l'inattention, le non-respect des priorités, l'ivresse au volant font malheureusement toujours des victimes, a relevé Béatrice Métraux, cheffe du Département des institutions et de la sécurité. La conseillère d'Etat a rappelé la nécessité de l'éducation, de la prévention et de la répression en la matière.

Par exemple, en 2014, 80% des personnes tuées lors d'accidents n'étaient pas attachées, a souligné la conseillère d'Etat. «Ce week-end encore, deux personnes sont décédées dans le Nord vaudois, éjectées faute d'avoir mis leur ceinture. Pour un simple clic qui fait défaut, ce sont des vies gâchées», a ajouté Jacques Antenen.

Malheureusement la tranche d'âge la plus impliquée dans les accidents reste celle des 20 à 29 ans. La conseillère d'Etat a insisté sur les nouvelles mesures de Via Sicura qui prévoient un taux de 0,1 pour mille pour les jeunes conducteurs, autrement dit une «tolérance zéro».

Quant aux radars, ils sont nécessaires pour lutter contre l'hooliganisme routier, a assuré Béatrice Métraux. Ils sont là pour protéger l'usager. Grâce aux cinq radars installés de Glion, il n'y a pas eu de victimes sur ce tronçon, a-t-elle souligné.

Inattention première cause

Le nombre total d'accidents est en baisse en 2014 avec 4393 cas (-4,8% en 2013) pour un parc automobile cantonal de 544'000 véhicules, a détaillé le capitaine Dominique Rossi, chef de la circulation.

Les causes principales des accidents mortels sont stables. Mais l'inattention (22,5%) prend toutefois le pas sur l'alcool (15%), et la vitesse (15%), a relevé le responsable. Les accidents ayant impliqué une personne ivre (conducteur/piéton) ont diminué pour atteindre 653 cas (-114 cas). Le nombre de chauffards a passé de 53 à 51.

Les contrôles de vitesse (radar mobile) de la gendarmerie ont augmenté, passant de 1940 en 2013 à 2250 en 2014, dont 1228 en localités. Le pourcentage des usagers dénoncés reste stable avec 3,30% (3,61%). La palme du plus mauvais conducteur revient à cet automobiliste ayant roulé à 145 km/h sur une zone de chantier limitée à 80 km/h.

141 km/h sous Chauderon

A Lausanne, qui présentait également son bilan, la plus haute vitesse mesurée l'a été sous le tunnel de Chauderon avec 141 km/ au lieu de 50 km/h. Pour le reste, les indicateurs sont aussi à la baisse, a indiqué le commandant de la police municipale Pierre-Alain Raemy.

La police a enregistré 854 accidents (-6,7%) qui ont fait deux victimes, des piétons (1 en 2013). Une campagne sera lancée l'année prochaine à leur attention. Par ailleurs, près de 4000 contrôles de vitesse (3857) au moyen de radars mobiles ont permis de constater 54'000 infractions. Quinze ont été dénoncées pour crime de chauffard.

Des chantiers sur dix ans

Quant aux chantiers, les conducteurs n'ont pas de quoi se réjouir. Le plus important sera celui de Glion. Le même dispositif que l'an dernier sera mis en place, a noté Dominique Rossi.

Celui du contournement de Crissier impactera également fortement la circulation. Des travaux en continu sont par ailleurs annoncés sur les autoroutes entre 2016 et 2024, avec par exemple l'élargissement du tunnel de Belmont. (ats/nxp)

Créé: 09.03.2015, 13h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.