Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:05

Bienne Le nouveau mobilier urbain empiète sur la chaussée

Bienne invite ses citoyens à la flânerie. Et tant pis pour les automobilistes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'intention est affichée à Bienne par Roger Racordon, responsable du Département des infrastructures: «Il est important que le centre-ville de Bienne soit animé et le plus agréable possible à vivre pour l’ensemble de la population».

De fait, cet été, des installations temporaires appelées «îlots d’été» serviront d'invitation à la flânerie et à la détente. Ce projet pilote plutôt réussi constitue «une plateforme d’expérimentation pour identifier les besoins de la population et explorer les possibilités de développement du centre-ville», selon Roger Racordon.

Échanges sociaux

À la place de la Fontaine, le nouveau mobilier urbain empiète sur la route. La suppression de quatre places de parc garantit une circulation bidirectionnelle, mais elle mécontente deux restaurateurs. Côté piétons, les passants l'ont immédiatement adopté, les enfants d'abord.

«Les centres-villes d’aujourd’hui et de demain doivent mettre l’accent sur les rencontres, les loisirs, les échanges sociaux et les expériences», estiment les autorités biennoises, désireuses de contrer un comportement «très axé sur les achats et la consommation».

Il s'agit d'«adapter le centre-ville de Bienne aux changements sociétaux et à l’évolution des comportements en termes d’achat pour créer un sentiment de confort et de proposer un environnement fertile à la population et aux commerces».

Espace de détente

Sept «îlots d’été» installés temporairement proposeront des chaises, des bancs et des hamacs à la place de la Fontaine, l’Esplanade du Palais des Congrès et au Quai-du-Haut, puis au Quai-du-Bas, à la rue de Nidau, à la rue du Général-Dufour et à la rue d’Aarberg.

Des sondages auront lieu pour recueillir l’avis de la population «et en tenir compte dans la planification de projets futurs». Il y a fort à parier que les mécontents s'exprimeront dans le courrier des lecteurs de l'hebdomadaire «Biel Bienne».

Créé: 08.07.2019, 07h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.