Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 18:40

Commerce Le pain de la veille cartonne

Proposer à demi-prix les invendus des boulangeries artisanales, c’est un concept anti-gaspi qui lorgne sur la Romandie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bienne après Fribourg: présentes dans les grandes villes alémaniques, les magasins «Äss-bar» s’imposent sur sur la barrière de rösti et lorgnent sur la Suisse romande, avec une entrée envisagée à Lausanne. Le principe appliqué depuis ce matin à Bienne, rue du Marché: vendre à demi-pris les invendus de la veille, récoltés dans les boulangeries artisanales de la place. Les prix sont fixés par paliers de 50 centimes.

Huit boulangeries artisanales ont joué le jeu à Bienne. «Nous récoltons le matin les invendus de la veille», explique Natalie Ernst, coordinatrice régionale. Quel intérêt pour les boulangers? «Ne pas jeter leur marchandise et participer à notre bénéfice», indique Natalie Ernst.

Du monde à l'inauguration

Pains, croissants, canapés, sandwichs, gâteaux, tartelettes: l’offre «fraîche de la veille» était variée, hier matin et les clients se sont pressés à l’inauguration de la filiale biennoise. Le jour le plus creux sera le lundi, selon l’expérience acquise ailleurs: «Les boulangeries sont moins nombreuses à ouvrir le dimanche», relève Natalie Ernst. L’Äss-Bar biennois est ouvert du lundi au samedi, dès 9 heures.

Sept tonnes sauvés en un an

À Fribourg, un bilan positif a été tiré après une année d’activité: l’enseigne y a sauvé sept tonnes d’aliments avec une offre étendue aux jus de fruits. Précision de la coordinatrice régionale: «Nos propres invendus partent dans des institutions sociales. Ils peuvent aussi servir à nourrir des animaux par le biais des paysans ou produire du biogaz».

Äss-Bar gère désormais neuf filiales à Zurich, Berne, Bâle, Winterthour, Saint-Gall, Lucerne, Fribourg et Bienne. Les employés sont salariés selon les tarifs en vigueur dans le secteur. Une présence à Lausanne est liée à la motivation des partenaires et des employés potentiels.

Créé: 16.06.2018, 13h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.