Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 11:29

Genève Le pape va coûter cher aux fidèles

Tandis que les nombreux fidèles qui n’ont pu obtenir de billets râlent, l’évêché rame pour réunir les 2,3 millions nécessaires à financer la célébration.

Pour des raisons de sécurité incendie, seules 41 000 personnes sur les 70 000 possibles pourront assister à la messe papale à Genève.

Pour des raisons de sécurité incendie, seules 41 000 personnes sur les 70 000 possibles pourront assister à la messe papale à Genève. Image: EPA ANSA ALESSANDRO DI MEO/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu’à un catholique lambda de rentrer jeudi à Palexpo sans être passé par une paroisse… En effet, pour des raisons de sécurité incendie, seules 41'000 personnes sur les 70'000 possibles pourront assister à la messe papale à Genève. Et ce sont les personnes qui ont passé par les paroisses qui ont été retenues, comme exigé par le Vatican. C’est donc la grogne.

D’autant que, pour des organisateurs expérimentés, la chose relevait de l’évidence et aurait impliqué de répartir différemment les billets «papaux». Ce couac s’ajoute à celui du budget. C’est en effet sans disposer des 2,3 millions nécessaires que l’évêché de Lausanne, Genève et Fribourg a choisi d’organiser la messe du pape François. Précisons que c’est le Vatican qui avait demandé que la célébration soit accessible au plus grand nombre et que la nouvelle n’était tombée qu’en mars. Soit trop tard pour le budget 2018.

Des paroisses bien pingres!

À J-5, si l’on met de côté ce qui ne reste pour l’instant que de simples promesses de dons, il manque 2 millions dans les caisses. L’évêché redoute l’insolvabilité. «Si on reste sur le trend actuel, nous aurons un trou de 1 million», met en garde Jean-Baptiste Henry de Diesbach, administrateur et économe du diocèse. La sécurité de la messe coûtera 1,2 million, les infrastructures 700'000 fr., les équipements audio, vidéo et sono 400'000 fr… C’est pour recueillir ces sommes rondelettes que Daniel Pittet, médiatique fidèle et «ami» du pape, a été intégré au comité d’organisation la semaine passée.

Depuis, le Fribourgeois remue ciel et terre et sollicite son réseau. Il a aussi mis sur pied un système de don par SMS*! Les fidèles et les 250 paroisses du diocèse ont aussi été sollicités. Il faudrait que chacune verse 10'000 fr. pour sortir leur évêque de la mouise. C’est dans les cordes de certaines d’entre elles, surtout les fribourgeoises qui bénéficient de l’impôt ecclésial. Sauf que les rares qui ont répondu à l’appel n’ont consenti qu’à lâcher en moyenne 1500 fr.

Le «miracle» des chaises

«Nul ne peut servir deux maîtres. Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent», assénait le Christ en son temps… «Les conseils de paroisse doivent avaliser ces dons et cela prend du temps et nous espérons donc en voir arriver d’autres», tempère M. Henry de Diesbach. Il y a quelques jours encore, les 41'000 chanceux à assister à la messe n’étaient pas certains de pouvoir s’y asseoir! Comme le révélait «GHI» mercredi, 20'00 chaises manquaient à l’appel. Et la Coupe du monde ne poussait guère à l’optimisme…

Mais miracle il y a eu. «Nous avons 95% de ce qu’il nous faut grâce à un gros fournisseur qui est allé en chercher partout en France», révèle l’administrateur et économe du diocèse. Et Laure Christine Grandjean, porte-parole de l’évêché, de conclure: «La venue du pape fédère les bonnes volontés: 300 bénévoles de 18 à 84 ans nous aident, des menuisiers ont construit gratuitement l’autel, des sœurs ont offert les hosties. Sans eux, la situation serait plus délicate.»

Créé: 16.06.2018, 11h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.