Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:35

Suisse Le personnel infirmier aura plus de moyens

Le personnel infirmier va bénéficier de l'adaptation des contributions de l’assurance obligatoire des soins (AOS).

La contribution annuelle aux EMS doit être augmentée de 115 millions de francs, promet le DFI.

La contribution annuelle aux EMS doit être augmentée de 115 millions de francs, promet le DFI. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La contribution des assureurs maladie aux prestations de soins va être augmentée de 83 millions de francs. Lors de l’introduction du nouveau régime de financement des soins, celle-ci n’était pas assez élevée et doit donc être adaptée.

Le Département fédéral de l’intérieur (DFI) a en plus décidé d’octroyer plus de compétences au personnel infirmier pour évaluer les besoins en soins des patients, a-t-il indiqué dans un communiqué jeudi. Les modifications d’ordonnance correspondantes entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Introduit en 2011, le nouveau régime de financement des soins visait à éviter une charge financière supplémentaire pour l’assurance obligatoire des soins (AOS). Les contributions de l’AOS ont été fixées de sorte que le remboursement des prestations de soins reste équivalent avant et après l’introduction du régime.

Pour garantir cette neutralité des coûts, les contributions de l’AOS doivent être vérifiées après coup et, si nécessaire, adaptées. Après examen, le DFI a constaté que ce principe n’avait pas été respecté. Depuis l’introduction du nouveau régime de financement des soins, la contribution annuelle de l’AOS au financement des prestations de soins est inférieure de 83 millions de francs à celle versée lorsque le système de tarifs était en vigueur.

Les professions des soins revalorisées

De manière détaillée, la contribution annuelle aux EMS doit être augmentée de 115 millions de francs, alors que les soins infirmiers fournis à domicile ont reçu 32 millions de francs en trop. Les contributions aux EMS doivent donc être augmentées de 6,7 %, et celles aux soins à domicile, diminuées de 3,6 %.

Suite à l’examen mené par le DFI, l’AOS participera à l’avenir davantage au financement des soins. Au total, ses contributions seront augmentées de 83 millions de francs. Parallèlement, les cantons, chargés du financement résiduel, seront déchargés du montant correspondant.

Le DFI a également élaboré des mesures pour réduire la charge administrative dans le domaine des soins et renforcer les compétences du personnel infirmier. À l’avenir, celui-ci pourra évaluer les besoins en soins sans l’intervention d’un médecin, du moins pour une partie des prestations. Ces modifications revalorisent l’activité des infirmiers et répondent à certaines exigences de l’initiative «Pour des soins infirmiers forts» (initiative sur les soins infirmiers). (ats/nxp)

Créé: 04.07.2019, 15h32

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.