Samedi 18 janvier 2020 | Dernière mise à jour 19:11

Transfrontalité Le Léman Express est inauguré

La cheffe du gouvernement vaudois Nuria Gorrite, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le patron des CFF ont lancé les premières rames du RER franco-valdo-genevois.

Le Léman Express est sur les rails.

«Une première en Europe»

Un même billet de transport sera valable dans les deux pays, pour le périmètre convenu. «Dans cette ampleur, c'est une première en Europe», a déclaré jeudi la responsable du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) Simonetta Sommaruga.

Cette collaboration étroite avec le voisin français doit encore s'accentuer, espère Simonetta Sommaruga. L'ambition est de créer «une entité binationale unique chargée du financement et du développement de l'offre. Les CFF et la SNCF cherchent aussi à unir leurs compétences pour l'exploitation du réseau Léman Express.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Présenté comme le plus grand réseau régional ferroviaire transfrontalier d'Europe, le Léman Express a été officiellement inauguré jeudi à Genève. Il aura fallu des années de travaux pharaoniques pour concrétiser un projet vieux de cent ans.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, dans un discours empreint d'émotion prononcé dans la toute nouvelle gare des Eaux-Vives, a célébré ce «train d'union» entre la Suisse et la France. L'effacement de la frontière était sur toutes les langues, dans toutes les prises de parole.

Rubans noués

La cérémonie d'inauguration n'a pas échappé à ce tropisme. Pas question de couper une pièce d'étoffe symbolique, comme la tradition le voudrait. Ici, les rubans ont été noués. L'un reliait les CFF et la SNCF, un autre Genève et Vaud aux départements frontaliers français, enfin, le troisième, la France à la Suisse.

Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de son côté, s'est amusé de l'humour helvète. Le 12 décembre est en effet un jour bien particulier au bout du lac. Il correspond à l'Escalade, cette bataille remportée en 1602 par Genève sur les troupes du Duc de Savoie et qui est fêtée chaque année par le canton.

Deux trains pour un réseau

A la gare des Eaux-Vives, les officiels suisses sont arrivés à la cérémonie d'inauguration dans un Flirt du constructeur thurgovien Stadler. La rame s'est arrêtée face à un Régiolis fabriqué par le groupe Alstom. Ces deux trains constituent le matériel roulant du réseau Léman Express.

Pour pouvoir faire circuler ces trains indifféremment de part et d'autre de la frontière, il a fallu les adapter. Une technologie de pointe leur permet de passer automatiquement d'une tension de traction de 15 kV (Suisse) à une tension de 25 kV (France). Ils sont aussi capables de gérer deux systèmes de sécurité ferroviaires.

Le défi des concepteurs du Léman Express aura aussi été de construire un horaire unique proposant une cadence au quart d'heure entre Coppet (VD) et Annemasse (F), avec des liaisons vers Evian, Saint-Gervais et Annecy, avec un tarif harmonisé sur deux cartes différentes, le SwissPass, côté suisse et Oùra, côté français.

Le Léman Express est un réseau de 230 kilomètres doté de 45 gares. Le projet a pu voir le jour grâce à la construction d'une ligne ferroviaire reliant la gare d'Annemasse à la gare de Cornavin. Ce tronçon, appelé CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), a nécessité huit ans de travaux, avec un coût proche des 2 milliards de francs.

Ouverture dimanche

Le public pourra découvrir le nouveau RER dimanche. Des festivités sont programmées sur l'ensemble du réseau durant le week-end. Les premiers trains partiront à 05h04 de Coppet et d'Annemasse. Certains craignent que les mouvements sociaux en France n'influent sur le démarrage du Léman Express.

Elisabeth Borne, la Ministre de la Transition écologique et solidaire, était d'ailleurs absente à la cérémonie officielle d'inauguration du RER, jeudi, étant retenue par d'autres priorités. Elle a été remplacée par l'Ambassadeur de France en Suisse Frédéric Journès. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2019, 13h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.