Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 18:43

Suisse Les Etats disent non à la transformation des mazots

La modification des mazots et autres raccards pourrait ne plus être possible. Le Conseil des Etats y est opposé.

Un mazot à Saint-Martin (VS).

Un mazot à Saint-Martin (VS). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les mazots ou raccards inutilisés et situés en dehors des zones à bâtir ne pourront pas être transformés en habitation. Le Conseil des Etats a rejeté mercredi une motion modifiée par le National durant la session de printemps. La nouvelle version vide le texte de sa substance, selon lui.

La motion, déposée en mai 2017 par la commission de l'aménagement du territoire du Conseil des Etats, voulait que les mazots ou raccards inutilisés en dehors des zones à bâtir puissent être transformés en habitations. A condition que le plan directeur des cantons concernés prévoie une telle réglementation et que les transformations n'entraînent aucun coût ni obligation supplémentaire pour les pouvoirs publics.

Valeur patrimoniale

Lors de la dernière session, le Conseil national a accepté de modifier le droit à l'aménagement du territoire en ce sens. Mais il a complété le texte en exigeant que la planification soit régionale et qu'elle conduise à une amélioration de la nature, de la culture, du paysage et de l'agriculture.

Cette modification restreint trop l'objet de la motion et introduit des éléments peu clairs et difficilement applicables, a expliqué Werner Luginbühl (PDB/BE) au nom de la commission.

La législation actuelle permet de transformer tout bâtiment qui a une valeur patrimoniale. Mais les dispositions ne s'appliquent pas aux bâtiments agricoles isolés qui n'ont jamais été habités. Il y a actuellement 400'000 bâtisses non utilisées en zone non constructible. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2018, 12h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.