Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 00:36

Nature Les forêts suisses victimes de la sécheresse

Environ un millier de hêtres sont morts ou tombés malades en 2018. Plusieurs espèces d'arbres sont en danger.

Les forêts suisses correspondent à une superficie de 1,28 millions d'hectares.

Les forêts suisses correspondent à une superficie de 1,28 millions d'hectares. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans les forêts suisses, de nombreux arbres sont morts ou tombés malade après l'été sec de 2018. Les hêtres sont particulièrement touchés: des populations entières n'ont pas survécu à certains endroits, rapporte NZZ am Sonntag.

Sur le millier de hêtres qui ont perdu leurs feuilles précocement en raison de la chaleur, environ un sixième a subi des dégâts visibles, affirme Andreas Rigling de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage. «Je n'ai jamais rien vu de similaire auparavant.»

Certains arbres sont déjà complètement morts, en particulier ceux qui se situent au sommet des collines, à la lisière des forêts et dans les zones où le sol ne retient que peu d'eau.

Le problème s'étend à d'autres espèces d'arbres indigènes. Après l'orme, le frêne et l'aulne, l'érable est maintenant aussi en danger. Environ un tiers de la Suisse est boisé, ce qui correspond à une superficie de 1,28 million d'hectares. Des chiffres exacts sur l'état de la forêt helvétique seront présentés ce mois-ci. (ats/nxp)

Créé: 07.07.2019, 10h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.