Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 09:54

Session d'hiver Les gagnants et perdants du budget 2015 de la Confédération

Les Chambres doivent valider le budget adopté par le Conseil fédéral et approuvé par les commissions. Tous les départements seront mis à la diète, mais certaines activités souffriront plus que d'autres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cChambres fédérales s'attaquent dès mardi 25 novembre au budget 2015 et au plan financier 2016-2018. Les partis chercheront à prouver qu’ils défendent les intérêts de leur électorat, surtout à moins d’un an des élections fédérales. Petit tour d’horizon des gagnants et des perdants.

Bien des gagnants

La paysannerie a grimacé après l’annonce du budget fin juin car il était prévu que le poste Agriculture et alimentation s'allège de 3,6%, soit 133 millions de francs sur un total de 3,59 milliards de francs.

Mais coup de théâtre à la mi-novembre avec un volte-face des commissions qui ont annoncé qu’elles renonçaient à réduire l’enveloppe dédiée à l’agriculture. Au final, le budget de l’Office fédéral de l’agriculture gagne quelque 64,7 millions de francs, dont 56 millions pour les paiements directs.

La formation sourit mais…

L’autre grand gagnant du budget 2015, ce sont les Relations avec l’étranger dont l’enveloppe s’est gonflée de 3,7%, ou 132 millions à 3,7 milliards de francs. Un poste où la coopération au développement dévore plus de 70% des fonds.

La prévoyance sociale voit ses fonds accrus de 2,7%, soit 597 millions de francs à 22,36 milliards. Ce qui représente un tiers du budget total de la Confédération. Plus de la moitié est absorbée par l’assurance vieillesse. Quant à la contribution spéciale de la Confédération pour la correction des primes d’assurance-maladie, elle a été amputée de 99 millions.

Sourire en demi-teinte à la Formation et recherche dont le budget a été augmenté de 2,2% ou 156 millions de francs sur 7,36 milliards. Cette augmentation est toutefois moins importante que celle des années précédentes.

Et un gros perdant

Alors que les fonds alloués au Trafic ainsi qu’aux Finances et impôts accusent une légère érosion (-0,1% à respectivement 8,54 et 9,95 milliards de francs), c’est surtout le secteur de la Défense nationale qui doit se serrer la ceinture. Il perd 150 millions sur un total de 4,7 milliards (-3,6%) . C’est la conséquence du refus d’acquisition du Gripen par le peuple le 18 mai.

Quant aux départements fédéraux, tous devront contribuer aux mesures d’économies de 700 millions décidées par le Conseil fédéral. Avec des fortunes diverses, puisque plus de 60% sera assuré par le Département de l'Economie et le Département fédéral de l'environnement des transports de l'énergie et de la communication (DETEC) à hauteur de respectivement 211,3 et 253 millions de francs.

Les partis montrent les dents

Le vote ne sera pas une sinécure. L'UDC n'est «pas satisfaite des travaux des commissions parlementaires», redoutant que les dépenses supplémentaires prévues par le Conseil fédéral soient encore augmentées par le Parlement.

Quant au parti socialiste, il a déjà critiqué l'augmentation des subventions fédérales à l'agriculture. Et il n'apprécie pas beaucoup plus les programmes de consolidation et de réexamen des tâches (CRT) alors que le plan financier 2016-2018 dessine des perspectives favorables pour les finances fédérales.

Créé: 24.11.2014, 13h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.