Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:06

Berne Les sénateurs se donnent congé le 14 juin pour leurs affaires

Censé siéger le 14 juin, le Conseil des Etats a finalement libéré cette journée. Mais pas pour marquer le jour de la grève des femmes.

Fauteuils vides... Le vendredi 14 juin, les sénateurs ont décidé qu'ils pouvaient se passer de siéger, vu que leur programme s'était aminci.

Fauteuils vides... Le vendredi 14 juin, les sénateurs ont décidé qu'ils pouvaient se passer de siéger, vu que leur programme s'était aminci.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 14 juin, la Chambre des cantons à Berne devait siéger pour débattre d'un des sujets les plus sensibles de cette session: l'accord institutionnel avec l'Union européenne. Mais lundi, le président du Conseil des Etats, Jean-René Fournier (PDC/VS) a ouvert la session en annonçant une rocade. La Loi sur le service civil, qui devait être traitée le 12 juin, n'étant pas prête, ce sont les débats sur l'UE qui auront lieu à cette date et le Conseil ne siégera pas le 14!

Pâques tardive

La semaine prochaine, les conseillers aux Etats auront donc une toute petite semaine, du mardi au jeudi avec le mercredi après-midi réservé pour la balade annuelle des groupes parlementaires. Ceci dit, la configuration de cette session d'été est spéciale. A cause d'une Pâques tardive, le lundi de Pentecôte, férié, tombe durant la session. Vu la matière, la deuxième semaine de la session a été prolongée du jeudi au vendredi, qui tombe sur le 14 juin, jour de la grève des femmes.

Des conseils d'administration...

La rocade au programme semble aussi avoir une autre raison. «Ce n'est pas à cause de la grève qu'on ne siège plus le 14, relève avec une pointe d'ironie Géraldine Savary (PS/VD), mais à cause des séances que ces messieurs ont dans des conseils d'administration. Certains se sont plaints de devoir siéger ce vendredi alors qu'ils ont des représentations ailleurs.» Et bien, ce conflit d'agenda est réglé en faveur de l'économie. De leur côté, Géraldine Savary et ses cinq consœurs du Conseil des Etats n'auront pas besoin de faire grève, puisqu'elles ont dorénavant congé.

Au Conseil national, le 14 juin, c'est la cheffe de la Défense, Viola Amherd, qui donnera la réplique au élu(e)s sur des questions de protection civile. Certaines parlementaires envisagent de faire grève, d'autres de manifester d'une manière ou d'une autre, la fleur au fusil.

Créé: 04.06.2019, 15h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.