Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:30

News piquantes Les Valaisannes privées de parole par les hommes

Des pas beaux parleurs, des vilains gourmands, des cafteurs de dragons, des pâles censeurs et des terribles extincteurs: c'est l'actu décalée du jour.

Le bureau provisoire de la Constituante valaisanne. Malgré les volontés affichées d'équilibrer les genres dans la politique valaisanne, les hommes ont de la peine à céder la parole aux femmes quand il s'agit de monter au perchoir.

Le bureau provisoire de la Constituante valaisanne. Malgré les volontés affichées d'équilibrer les genres dans la politique valaisanne, les hommes ont de la peine à céder la parole aux femmes quand il s'agit de monter au perchoir. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

17%! C'est le maigre temps de parole tenu par les femmes lors de la première séance plénière de la Constituante valaisanne le 29 avril. «Le Nouvelliste »révèle qu'elles ont «batoillé» pendant 48 minutes alors que les hommes ont mobilisé le crachoir durant 3 h 53 minutes. Comme elles occupent 33% des sièges, il y a un net déséquilibre. Un seul homme, l'historien Philippe Bender (PLR), a parlé durant «20 minutes». Si tout le monde avait fait comme lui, la séance aurait duré 130 x 20 minutes, soit 43 heures et des poussières. Pourtant, des études montrent qu'une femme utilise en moyenne 20 000 mots par jour contre 7000 pour un homme... Mais, ça c'est à la maison. En politique, les Valaisannes connaissent le dicton, qui ferait un bon article constitutionnel: la parole est d'argent, mais le silence est d'or. Eric Felley


Les bonbons et les méchants

Trois hommes ont été condamnés vendredi par le tribunal d'Aix-en-Provence à des peines de prison avec et sans sursis pour une série de vols qui s'est étalée sur 18 mois, raconte «La Provence». Les gaillards se sucraient en dévalisant des... distributeurs de bonbons. Ils ont piqué pour plus de 32 000 euros. Tout avait pourtant commencé en douceurs, puis c'est parti en sucette. Michel Pralong


Les profs sont des supervilains

Aux Etats-Unis, des profs menacent de révéler le nom des personnages qui meurent à la fin du film «Avengers: Endgame» pour calmer leurs élèves, nous apprend «LADBible». Mais la menace ne durera pas longtemps, puisque bientôt tout le monde l'aura vu. Heureusement la Floride vient d'adopter une loi autorisant les enseignants à porter une arme à feu en classe... Laurent Flückiger


Espèce de c...

Le nouveau rapport de l'ONU sur la biodiversité est catastrophique. Il révèle qu'un million d'espèces sont menacées d'extinction. On a parcouru toute la liste et, hélas, les cons n'en font toujours pas partie. (MP)


Rayons les rayons

Une motion de l'UDC demande le bannissement des solariums dans le Jura. Après les moutons noirs, au tour des moutons bronzés. (MP)


La diversité de la presse

La météo tout en nuances. Et après la pluie, le beau, ou le beau temps diurne, ou le soleil diurne du mois de mai... Quoi qu'il en soit, trois avis valent toujours mieux qu'un. (EF)


À la rue

Pour le remercier de ce qu'il a accompli à la tête des États-Unis, Los Angeles a débaptisé Rodeo Drive en «Boulevard du président Barack Obama». Il faudra tirer le bilan de la présidence de Donald Trump avant de lui attribuer soit une impasse, soit une route transfrontalière. (MP)


Le bad bzzz de Freysinger

Mais quelle mouche a piqué l'ancien conseiller d'État valaisan pour accuser les Verts d'un manque de soutien venu en fait de son propre camp? Dire qu'on croyait qu'il y connaissait un rayon, voilà qu'il se tire dare-dare une balle dans le pied. (MP)

Créé: 06.05.2019, 17h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.