Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 21:10

Partenariat La Loterie Romande joue aux puzzles pour la bonne cause

Les employés de la LoRo ont reconstitué huit affiches en deux jours. Pour chaque pièce posée, 1 franc sera versé à l’opération Cœur à Cœur qui se bat cette année pour le droit à l’enfance.

Jean-Luc Moner-Baner, directeur général de la Loterie Romande, tient le chèque de 10 000 francs qui sera remis à l'opération Coeur à Coeur de la Chaîne du Bonheur.

Jean-Luc Moner-Baner, directeur général de la Loterie Romande, tient le chèque de 10 000 francs qui sera remis à l'opération Coeur à Coeur de la Chaîne du Bonheur. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dernier jeu d’argent de la Loterie Romande a obéi à des règles inhabituelles. Destiné uniquement aux employés de la LoRo, il consistait à finir huit puzzles de 1000 pièces entre lundi et mardi dernier. Pari tenu, mais aucun joueur n’a empoché le pactole, même si chaque pièce posée rapportait 1 franc. De fait, comme les deux dernières années, la Loterie Romande s’est engagée à fond pour l’opération Cœur à Cœur de la Chaîne du Bonheur, consacrée cette fois aux enfants maltraités.

Un sujet souvent tabou, même si les organisations suisses de protection de l’enfance recensent chaque année 30 000 à 50 000 petites victimes qui ont besoin d’aide parce qu’elles subissent des violences physiques ou psychologiques et même des abus sexuels. «Nous sélectionnerons des projets d’organisations qui accueillent des enfants victimes de maltraitance dans leur famille, a précisé à la RTS Fabienne Vermeulen, responsable de l’aide en Suisse de la Chaîne du Bonheur. Ces structures leur offrent non seulement une protection, mais aussi un cadre qui leur permet de rester enfants et un accompagnement psychologique pour atténuer les répercussions de la violence sur leur santé et leur développement.»

Un engagement sans faille

Un engagement qui n’a pas laissé insensible les employés de la Loterie Romande. «Nous avons voulu participer à l’effort de notre entreprise qui veut aider des enfants dans la détresse, a précisé l’un des joueurs volontaires. C’est aussi une façon de témoigner de l’engagement sans faille et depuis toujours de la Loterie Romande envers des organisations d’utilité publique.» Une centaine de collaborateurs se sont ainsi relayés pour relever le défi. Résultat des courses, l’objectif a été atteint. Mais la Loterie Romande ne s’en est pas tenu là. Les 8000 francs déjà gagnés ont été fortement arrondis si bien que Jean-Luc Moner-Banet, directeur général de la Loterie Romande, était en mesure de libeller à l’intention de la Chaîne du Bonheur, un chèque de 10 000 francs.

L’an passé, au siège de la Loterie Romande à Lausanne, six vélos d’appartement répartis dans deux salles ont été mis à disposition de celles et ceux qui ont parcouru les 929 kilomètres qui séparent Lausanne de Pau. En 2016, les employés gravissaient virtuellement le K2, l’une des montagnes les plus hautes de l’Himalaya, en montant les escaliers de l’entreprise. (Le Matin)

Créé: 21.12.2018, 07h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.