Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 13:48

Accident Sa luge la projette sur la route

Une fillette de 7 ans a fini sa descente contre une voiture, au Locle (NE). Elle s’en sort avec une jambe cassée. Un miracle.

La petite lugeuse s’est élancée sur la piste improvisée. Incapable de maîtriser sa vitesse et de s’arrêter avant la voie de circulation, elle a percuté une voiture.

La petite lugeuse s’est élancée sur la piste improvisée. Incapable de maîtriser sa vitesse et de s’arrêter avant la voie de circulation, elle a percuté une voiture. Image: BNJTV

Se soucie-t-on assez de la sécurité sur les pistes de luge?

Pistes sauvages ou balisées, conseils du BPA

1: Porter un casque et des chaussures à semelles profilées.

2: Freiner en posant les deux pieds à plat sur le sol.

3: Adapter sa vitesse à ses capacités. Il faut pouvoir s'arrêter à tout moment.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Maria* a-t-elle échappé à des blessures bien plus graves? La petite Portugaise aurait-elle pu perdre la vie en heurtant le véhicule qui circulait normalement sur la rue de Gérardmer, au Locle (NE)? «Elle s’en sort très bien, elle a vraiment eu beaucoup de chance. C’est la première fois que nous avons un souci à cet endroit», confie le lieutenant Thierry Geiser de la police neuchâteloise. La fillette de 7 ans, domiciliée à La Chaux-de-Fonds, était accompagnée jeudi après-midi d’une proche de la famille. Elle avait fini l’école et s’amusait à dévaler une pente enneigée qui se trouve dans ce quartier d’habitation.

«Lors d’une descente, elle n’est pas arrivée à freiner suffisamment. Avec sa luge, elle a dépassé le trottoir et a heurté l’arrière droit d’une voiture qui roulait sur l’artère locloise, poursuit l’officier de la police judiciaire, Heureusement que c’était l’heure des sorties d’usine (ndlr: vers 16 h 15). Les véhicules roulaient à la file, quasi au pas.»

Surveiller les enfants

Blessée, la petite a été acheminée en ambulance à l’aéroport des Eplatures, à La Chaux-de-Fonds, puis héliportée à l’Inselspital de Berne. Elle en est quitte pour une fracture du tibia et du péroné à la jambe droite. Le lieu est propice à ce type d’amusement bien qu’il débouche sur une voie de circulation. Même les écoles y emmènent leurs élèves. Les professeurs se tiennent en contrebas précisément pour surveiller les enfants et éviter l’accident de jeudi après-midi: le bout de cette piste sauvage de luge et de bob finit justement sur le trottoir longeant la rue de Gérardmer, très passante. Sans surveillance, l’endroit peut s’avérer dangereux.

Est-ce à dire qu’il faille l’interdire? «Non, c’est impossible, réplique le président de la Ville, Denis de la Reussille. Nous sommes dans une région où il y a des prés et des champs dans tous les coins. Dès qu’il y a de la neige, les enfants courent. Si nous mettons une barrière, ils finiront dans la barrière. On regrette bien sûr cet accident, on prend vite de la vitesse. Je suis surtout heureux qu’elle n’ait rien de grave.» Et d’insister sur la responsabilité individuelle: «Je ne jette pas le blâme, mais il est fondamental que les parents – et les accompagnants – s’occupent de leurs enfants et ne les quittent pas des yeux.» Le Locle met en outre à disposition deux lieux très prisés et adaptés, au Mont-Pugin et à la Joux-Pélichet.

Jeudi après-midi, la dame qui s’occupait de Maria était en haut de la pente au moment de l’accident. A ce stade, la police cantonale va effectuer un rapport d’accident pour régler le dossier civil. La responsabilité du conducteur du véhicule, un Chaux-de-Fonnier de 27 ans, n’est pas engagée. Seule la personne qui avait la charge de la fillette de 7 ans pourrait risquer des poursuites judiciaires en cas de dépôt de plainte. A ce stade, la justice n’a pas été saisie, selon la police de Neuchâtel.

Des précédents dramatiques

Les accidents graves ou mortels liés à ce loisir ludique restent rares. L’hiver 2010-2011 avait été particulièrement dramatique. Quatre personnes avaient péri: un enfant de 8 ans avait percuté un fenil à Gryon (VD); un Hongrois s’était tué contre un arbre aux Diablerets (VD); circonstances identiques pour un Syrien dans le canton d’Obwald; à Grindelwald (BE), une jeune de 21 ans avait fait une chute de 20 m. Début 2012 encore, à Haute-Nendaz (VS), un petit Vaudois de 6 ans avait fini sa course dans une voiture et s’était blessé grièvement.

Créé: 25.01.2016, 06h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.