Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 05:19

Canton de Zurich Lutte féroce sur le marché des e-trottinettes

Les Suédois de VOI tentent de se faire une place sur le marché très disputé des trottinettes électriques en libre-service. La ville de Winterthour sera leur première implantation.

Le marché des e-trottinettes aiguise les appétits en Suisse.

Le marché des e-trottinettes aiguise les appétits en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La jeune pousse suédoise VOI arrive en Suisse, moins d'un an après sa création. Elle propose depuis début juin 100 trottinettes électriques en libre-service et sans borne fixe dans les rues de Winterthour. Une première implantation pour l'instant, mais la firme assure être en discussion avec d'autres villes de plus de 100'000 habitants et notamment en Suisse romande.

Pour son lancement en Suisse, VOI a choisi la sixième ville du pays où la concurrence n'est pas encore implantée. «C'était important pour le début d'être les premiers à fournir ce service», a indiqué Claus Unterkircher, manager pour l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse dans un entretien avec AWP.

Pour l'instant, la firme veut se concentrer sur son développement en Allemagne et ne prévoit pas encore de s'étendre davantage en Suisse. Mais VOI est «en discussion avec d'autres villes de plus de 100'000 habitants, comme Bâle, Zurich et aussi en Suisse romande avec Genève et Lausanne. Il y a beaucoup de potentiel en Suisse. Mais nous voulons grandir de manière durable», a expliqué celui qui a rejoint l'automne dernier la start-up, après avoir travaillé pour Uber.

La firme de Stockholm, qui a lancé ses premiers engins sur le marché en août 2018, est déjà présente dans 23 villes d'une dizaine de pays européens, dont les voisins français, allemand et autrichien. Elle revendique être le leader du marché en Europe, enregistrant déjà «une forte croissance avec trois millions de trajets en neuf mois».

En mai dernier, elle a annoncé vouloir ajouter 150 villes à son catalogue. «Nous voulons devenir le plus gros fournisseur en Allemagne», a ajouté M. Unterkircher.

En accord avec les villes

La micro-mobilité est à la mode dans le monde. Les engins partagés attirent les citadins qui veulent effectuer rapidement un trajet court. Mais les critiques se sont multipliés ces derniers mois et notamment à Paris, où les trottinettes sont laissées n'importe où, au détriment des piétons et des poussettes. VOI assure «travailler avec les villes». Par exemple, il a été convenu avec la Ville de Winterthour de ne pas proposer de service la nuit, quand les risques de vandalisme et de conduite sous alcool sont plus élevés.

Les engins sont disponibles dès 7h et jusqu'à 21h, quand ils sont collectés par un partenaire de VOI pour être rechargés. Le tarif repose sur un prix fixe pour déverrouiller l'engin (1 franc) et d'un tarif à la minute (25 centimes).

Selon un rapport du cabinet américain McKinsey publié en janvier, une entreprise de trottinettes électriques en libre-service gagne en moyenne 0,7 dollar par trajet. Par exemple, un engin acheté 400 dollars utilisé cinq fois par jour est ainsi rentable en un peu moins de quatre mois.

«Les trottinettes électriques de VOI sont plus solides, elles durent plus longtemps. Mais elles sont plus chères. Pour gagner de l'argent, il faut faire plus de trajets. Et là, il a un gros potentiel.» La toute jeune société compte des investisseurs avant tout scandinaves mais aussi britanniques, avec par exemple King, l'entreprise de jeu vidéo qui a lancé le fameux Candy Crush.

«On compte aussi la société de capital-risque Projekt A, basée à Berlin. Quant aux investisseurs suisses, nous sommes ouverts», a souri Claus Unterkircher.

Des lancements et des déboires

En Suisse, d'autres fournisseurs de trottinettes électriques sont déjà présents, à l'image du berlinois Tier à Bâle et Zurich. A Bâle, le projet pilote Ibion a été lancé en septembre dernier avec les CFF: des e-trottinettes sont accessibles 24h/24, mais rangées dans des «scoobox».

Les CFF proposent depuis début juin à la gare de Zurich un nouveau service de trottinettes électriques, en collaboration avec la jeune pousse Circ. VOI dit aussi avoir débuté des discussions avec l'ex-régie fédérale.

A Zurich également, les habitants et les touristes peuvent utiliser les services du Californien Bird. L'entreprise de Santa Monica revendique déjà plus de 100 villes desservies dans le monde et annonce une cinquantaine de communes supplémentaires cet été en Europe et au Moyen-Orient.

Mais l'engouement pour cette nouvelle mobilité n'empêche pas les déboires. Mi-janvier, l'américain Lime annonçait retirer ses engins de Zurich et de Bâle en raison de problèmes techniques lors du freinage afin de préserver la «sécurité des utilisateurs». A Genève début juin, la Ville a demandé au fournisseur des trottinettes «Föhn» de plier bagage une semaine après leur lancement, faute d'entente.

Reste que le marché de la micro-mobilité électrique est amené à grossir à l'avenir, selon McKinsey. D'ici 2030, il pourrait peser entre 100 et 150 milliards de dollars en Europe. (ats/nxp)

Créé: 07.06.2019, 11h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.