Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Richemont Le luxe se prédit des années de vaches maigres

Le groupe de luxe Richemont a fortement subi ces derniers mois l'impact du coronavirus . Prudent, il a divisé ses dividendes par deux.

Le président du conseil d'administration du Groupe Richemont, Johann Rupert s'attend à une, deux, voire trois années difficiles pour ses activités dans le luxe.

Le président du conseil d'administration du Groupe Richemont, Johann Rupert s'attend à une, deux, voire trois années difficiles pour ses activités dans le luxe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous allons peut-être être confrontés à 12, 24 ou 36 mois de graves difficultés économiques. C'est peut-être trop pessimiste, mais qui sait», s'est interrogé le président du conseil d'administration du Groupe Richemon, Johann Rupert, cité dans le communiqué publié vendredi.

Chute de 67 % à Honk Kong

Lors de la dernière période, allant de janvier à mars, le chiffre d'affaires du propriétaire de Piaget a baissé de 18%, en raison du recul de la zone Asie-Pacifique, où Hong Kong, premier marché de l'industrie horlogère suisse, a vu ses ventes chuter de 67%. Les ventes ont cédé 9% en Europe et progressé de 9% dans la zone Amériques. «Cette baisse des recettes est moindre qu'anticipé, mais le premier trimestre de l'exercice en cours couvrant avril à juin sera marqué par une chute plus accentuée», anticipe l'analyste René Weber de Vontobel.

Reprise en Chine

Par ailleurs, l'entreprise genevoise a souligné le manque de visibilité sur le reste de l'année en cours. Mais les marques du groupe «survivront à ces temps difficiles», grâce notamment à sa solide trésorerie qui s'élève à 2,4 milliards d'euros, a souligné le président. «Nous voyons des premiers signes d'amélioration dans notre activité. Depuis que nos 462 boutiques en Chine ont rouvert, nous y avons constaté une forte demande», a ajouté M. Rupert lors d'une conférence téléphonique.

En attendant le retour des Chinois

La reprise dans les autres marchés pourrait cependant prendre davantage de temps qu'en Chine, la vente des montres et bijoux de luxe, en Europe notamment, dépendant aussi beaucoup des flux touristiques chinois, qui eux mettront davantage de temps à reprendre des couleurs. Les concitoyens de Xi Jinping permettent en effet d'engranger plus d'un tiers des recettes du secteur du luxe au niveau mondial.

Dividende divisé par deux

Le dividende a été divisé par deux à 1 franc en comparaison annuelle pour préserver les liquidités en ces temps difficiles. Le propriétaire de Vacheron Constantin étudie cependant la possibilité d'offrir aux actionnaires une forme supplémentaire de récompense pour compenser en partie la réduction du dividende par action payé en espèces. «Une telle prime de fidélité pourrait éventuellement prendre la forme de la distribution aux actionnaires d'un instrument leur permettant d'acquérir d'autres actions à des conditions avantageuses», a expliqué Johann Rupert. (ats/Le Matin)

Créé: 15.05.2020, 14h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.